Rejoignez-nous

Suisse

Les tests de dépistage du Covid-19 seront gratuits pour tous

Publié

,

le

Photo prétexte (KEYSTONE/Laurent Gillieron)
Les personnes qui se soumettent à un test de dépistage du Covid-19 ne devront plus débourser un centime dès jeudi. Le Conseil fédéral a décidé mercredi de prendre en charge les coûts de tous les tests afin de simplifier les choses.

Le recours à un monitorage étroit est nécessaire pour éviter une deuxième vague de l'épidémie et réagir rapidement en cas de hausse du nombre de cas. Celui-ci est actuellement bas, mais "rien n'est définitivement acquis, des recrudescences ont eu lieu dans les pays voisins et avec l'arrivée des vacances, la situation est fragile", a expliqué à la presse le ministre de la santé Alain Berset.

Le traçage est central. Il est primordial que tout le monde participe et se fasse tester même en cas de symptômes légers. Il faut empêcher que certaines personnes renoncent à se faire dépister pour des questions financières. La décision du Conseil fédéral vise à enlever toutes les incitations négatives.

Inégalité actuelle

Actuellement, il existe une inégalité de traitement. Dans certains cas, les analyses sont prises en charge par les cantons. Dans d'autres, c'est l'assurance maladie obligatoire qui assume les coûts, mais les personnes testées participent aux frais par l'intermédiaire de la franchise et de la quote-part. Dès jeudi, elles n'auront plus rien à payer.

La Confédération prendra en charge aussi bien les tests permettant de déceler une contamination que les tests sérologiques de détection des anticorps. Elle versera aux caisses maladie un forfait de 169 francs pour les premiers et de 113 francs pour les seconds.

Ces derniers ne sont pas encore recommandés par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) car ils permettent uniquement de voir après coup si une personne est immunisée. Il existe encore insuffisamment d'études scientifiques sur leur portée.

Symptômes légers

Seuls les tests de contamination permettront de tracer les cas et d'endiguer l'épidémie comme le souhaite le Conseil fédéral. Toutes les personnes présentant des symptômes légers devraient s'y soumettre, mais cette recommandation ne concerne pas les enfants. Les pédiatres doivent évaluer chaque situation précise.

Il n'est pas non plus nécessaire que toutes les personnes se fassent tester avant de partir en vacances sans indication médicale. Les capacités de test n'en sont pas moins élevées. Selon l'OFSP, elles se situent à 15'000 tests par jour et pourront être augmentées si nécessaire.

Les médecins et autres fournisseurs de prestations admis enverront la facture directement aux assureurs. Dès octobre, les caisses maladie devront rendre des comptes tous les trois mois à l'OFSP sur les remboursements effectués.

288 millions

Le Conseil fédéral va demander un crédit supplémentaire de 288 millions de francs, une partie servira cette année, l'autre l'an prochain. La somme correspond à une moyenne de 8'000 tests par jour. Le Parlement devra se prononcer à la session d'automne.

La décision du Conseil fédéral répond à une demande de la task force scientifique de la Confédération. Les cantons et le Conseil national ont aussi fait pression pour une prise en charge uniforme des coûts.

Le gouvernement a rencontré les cantons lundi à ce sujet, a précisé M. Berset. Il a fait un pas pour les tests mais n'est pas disposé à assumer les pertes de recettes des hôpitaux liées à l'épidémie dans la phase de mars et avril. Les établissements avaient alors dû renoncer aux opérations non urgentes.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Le soleil du Tessin a attiré les Suisses ce week-end

Publié

le

Les Suisses ont été nombreux à aller chercher le soleil et la chaleur au Tessin durant ce week-end prolongé. (©KEYSTONE/Ti-Press/FRANCESCA AGOSTA - Image d'illustration).

Malgré un temps plutôt mitigé, les Suisses ont été nombreux à se rendre au sud des Alpes durant ce week-end prolongé de l'Ascension. Ils ont dû faire preuve de patience au Gothard, tant à l'aller qu'au retour.

Le Tessin a enregistré une température moyenne de 16 degrés, soit quatre degrés de moins que la moyenne pluriannuelle, a souligné dimanche SRF Meteo. Mais le temps y était beaucoup plus ensoleillé et chaud qu'au nord des Alpes, en particulier jeudi et vendredi.

Durant ces deux jours, le mercure a atteint 20 à 23 degrés. En Suisse romande, il n'a pas fait plus de 16 degrés durant tout ce long week-end. A Genève, le thermomètre n'a même pas dépassé les 11,5 samedi et le soleil n'a pas brillé de tout le week-end. Idem à Berne.

Le temps était plus doux dans l'est, avec 14 à 17 degrés au bord du lac de Constance, selon SRF Meteo. Vendredi, le soleil a brillé sans interruption jusqu'au soir et la région a enregistré cinq à six heures de soleil jeudi et samedi.

Bouchons au Gothard

Pour aller au Tessin, les automobilistes ont dû s'armer de patience. Les bouchons atteignaient dix à douze kilomètres au portail nord du Gothard mercredi après-midi et jeudi matin. Interrogé par Keystone-ATS, le service Viasuisse a affirmé qu'il ne s'attendait pas à un tel trafic - qui a presque atteint cette année le niveau d'avant la pandémie.

Sans surprise, les bouchons étaient également de mise dimanche dans le sens des retours. A la mi-journée, ils atteignaient huit kilomètres entre Quinto et Airolo (TI), soit une attente de deux heures. La surcharge de trafic se poursuivait dans l'après-midi.

Le Haut-Valais n'était pas en reste: il fallait compter avec une attente prolongée de 90 minutes pour charger les voitures sur le train au Lötschberg en direction de Berne. A Oberwald (VS), l'attente était même de trois heures pour le tunnel de la Furka.

Ligne ferroviaire coupée

Dans le canton de Vaud, des intempéries ont provoqué dimanche soir l'interruption de la ligne ferroviaire entre Montreux-Rochers-de-Naye entre Paccot et les Rochers-de-Naye. Tous les trains ont été supprimés jusqu'à la fin du service, ont indiqué les CFF.

Continuer la lecture

Suisse

Decathlon recrute 200 personnes en Suisse

Publié

le

La marque précise qu'elle "se développe en Suisse alémanique où la demande y est forte". (©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI - Image d'archives).

Le groupe de production et de distribution d'articles de sport Decathlon a annoncé son intention d'engager 200 nouvelles collaboratrices et collaborateurs d'ici la fin 2022.

La marque est portée par un regain d'intérêt pour le sport et les activités de plein air durant la pandémie.

Implanté en Suisse depuis 2017, Decathlon compte aujourd'hui un effectif helvétique de 850 personnes, d'après un communiqué publié lundi.

Ce chiffre pourrait passer à 1050 d'ici la fin 2022, le groupe proposant des postes du commerce de détail "à la logistique, en passant par le support informatique", détaille Stefan Bolt, responsable des ressources humaines à Decathlon Suisse.

La marque précise qu'elle "se développe en Suisse alémanique où la demande y est forte", raison pour laquelle la campagne de recrutement se concentrera sur cette zone géographique.

En parallèle, le site logistique d'Onnens (Vaud) s'est agrandi et une halle supplémentaire a été ouverte pour "mieux gérer et planifier les flux des équipements" du marché helvétique.

Continuer la lecture

Suisse

La Suisse compte 2300 nouveaux cas de coronavirus en 48 heures

Publié

le

La Suisse compte vendredi 2300 nouveaux cas de coronavirus en deux jours. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT - Image d'archives).

La Suisse compte vendredi 2300 cas supplémentaires de coronavirus en 48 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore 42 décès supplémentaires et 101 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 48 heures, les résultats de 57'422 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 4,01%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 18'893, soit 218,55 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,90. Les patients Covid-19 occupent 21,00% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 67,80%.

Au total 3'511'492 doses de vaccin ont été administrées et 1'184'138 personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 3'956'025 doses de vaccins

Quant aux variants du coronavirus, 43'189 cas ont été détectés en Suisse jusqu'à ce jour, dont 17'508 cas ont été attribués au variant britannique (B.1.1.7), 246 au variant sud-africain (B.1.351) et 17 au variant brésilien (P.1). Dans 25'418 cas, une mutation était présente, mais la lignée n'était pas claire.

Depuis le début de la pandémie, 679'510 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 7'273'942 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'179 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 28'144.

Le pays dénombre par ailleurs 3091 personnes en isolement et 4957 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 1235 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Continuer la lecture

Suisse

Activistes du climat condamnés à Zurich

Publié

le

Les activistes avaient bloqué les entrées du siège de Credit Suisse, le 8 juillet 2019, en plaçant des plantes en pot, des vélos et en s'enchaînant. (©KEYSTONE/ENNIO LEANZA - Image d'archives).

Les neuf activistes du climat ayant participé au blocage du siège de Credit Suisse en juillet 2019 écopent d'une peine pécuniaire avec sursis. Le Tribunal de district de Zurich les reconnaît coupables de contrainte et, pour huit d'entre eux, de violation de domicile.

Dans son jugement rendu vendredi, la Cour a suivi le réquisitoire du procureur. La défense avait demandé en vain l'acquittement, voire le classement de l'affaire.

Sept Romands

Parmi les neuf prévenus, sept viennent de Suisse romande. Seuls deux accusés ont accepté de s'exprimer durant le procès qui s'est déroulé mercredi.

Le 8 juillet 2019 à Zurich, les sept femmes et les deux hommes condamnés ont pris part à un sit-in devant l'entrée de la grande banque, à Paradeplatz. But de leur action: bloquer l'accès au bâtiment pour protester contre les activités bancaires nuisibles, selon eux, pour le climat et exiger des grandes banques qu'elles cessent immédiatement de financer l'extraction du charbon, du pétrole et du gaz.

Les militants ont aussi placé des pots de plantes et des vélos cadenassés entre eux. Les policiers ont dû briser des chaînes avec un disque à trancher, puis évacuer les activistes en les portant. Ils ont interpellé 64 personnes. 51 militants ont été poursuivis par la justice dont 42 ont accepté la sanction par ordonnance pénale. Ces derniers ne comparaissaient donc pas.

Continuer la lecture

Suisse

Le Valais ouvre la vaccination aux personnes dès 16 ans

Publié

le

Désormais, les personnes dès 16 ans peuvent se faire vacciner en Valais. (©KEYSTONE/DPA/KAY NIETFELD - Image d'illustration).

Toutes les personnes dès 16 ans peuvent désormais se faire vacciner contre le Covid-19 en Valais. Dès la semaine prochaine, la capacité passera à 20'000 vaccinations hebdomadaires, a indiqué le département de la santé vendredi devant la presse.

En passant de 15'000 à 20'000 vaccinations par semaine, le canton n'atteindra pas encore sa pleine capacité, notamment au centre de vaccination de Sion. Cette pleine capacité dépend du nombre de doses livrées, a rappelé Victor Fournier, chef du service valaisan de la santé publique.

L'accélération du rythme de vaccination dès la semaine prochaine s'accompagne de l'ouverture de nouveaux centres. A ceux de Brigue, Sion, Martigny et Collombey ouverts en février dernier, s'ajoutent celui de Sierre (ouvert le 10 mai) de Gampel (dès le 15 mai et les samedis uniquement) de Haute-Nendaz, Saxon, Vouvry (dès le 17 mai), a détaillé Mathias Reynard, le nouveau chef du département valaisan de la santé, des affaires sociales et de la culture.

Sur le pont depuis le début, les médecins généralistes qui le souhaitent continueront à proposer la vaccination. Quant aux pharmacies, après une phase-pilote "réussie" dans une quinzaine d'entre elles, elles seront au total quatre-vingt dans deux semaines à pouvoir administrer des doses.

En mai, le canton a reçu 75'000 doses de vaccin environ et en espère 95'000 en juin. "Nous estimions à 90% le taux de personnes vaccinées dans la tranche d'âge des plus de 75 ans et ces estimations se confirment", a constaté Victor Fournier. Pour toutes les tranches d'âge confondues concernées par la vaccination, le canton espère un taux de vaccination de 67%.

Stabilité dans les hôpitaux

Au 11 mai, plus de 134'000 doses de vaccins ont été distribuées dans le canton. Selon les estimations du service de la santé publique, 48'800 personnes environ ont reçu une vaccination complète et 36'500 une première dose.

Environ 14,1% de la population valaisanne a reçu deux doses de vaccin. "Nous sommes dans la moyenne suisse qui est de 12,5%", a précisé Mathias Reynard.

Sur les sept derniers jours, on recense en moyenne 70 cas d'infection au coronavirus par jour, "un nombre encore assez important", a noté Victor Fournier. Dans les hôpitaux, la situation ne baisse pas, mais se stabilise: actuellement environ trente personnes sont hospitalisées, dont environ six sont aux soins intensifs. "Au plus fort de la crise, 350 personnes étaient hospitalisées", a rappelé le chef du service de la santé.

De préférence les samedis

Ce vendredi matin, l'activité est importante au centre de vaccination de Sion où la presse a été reçue. "Nous y vaccinons 900 personnes environ par jour, soit environ cent par heure. C'est considérable et ça demande une logistique importante", a indiqué Benoît Dischl, médecin de district et médecin référent du centre.

Deux personnes sont mobilisées uniquement pour la préparation des vaccins. Au total, le personnel des centres de vaccination s'élève à 150 personnes avec des temps de travail distinct. Ils sont épaulés par la protection civile, les centres médicaux sociaux (CMS) et une quarantaine d'étudiants infirmiers de 2e et de 3e année à la HES-SO, jeunes volontaires formés qui interviendront surtout les samedis.

Les jeunes de 16-18 ans souhaitant se faire vacciner seront accueillis de préférence les samedis. Ils recevront le vaccin Pfizer, Moderna n'ayant pas été homologué pour cette tranche d'âge.

Avant le Valais, les cantons de Neuchâtel, Fribourg, le Jura, Zurich, Argovie et Uri ont ouvert la vaccination dès 16 ans. Genève suivra également la semaine prochaine. En cas de désaccord entre l'adolescent et les parents sur la vaccination, c'est le jeune, capable de discernement, qui décide, a indiqué Victor Fournier.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Taureau

Coup de pression professionnelle aujourd’hui. Restez concentré si vous voulez vraiment arriver à bout de tout !

Publicité

Les Sujets à la Une

X