Rejoignez-nous

Suisse

Petra Gössi pas candidate au Conseil fédéral

Publié

,

le

Le calendrier de la succession de Johann Schneider-Ammann se précise (archives). (©KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Le suspense autour de la succession du Johann Schneider-Ammann au Conseil fédéral durera tout l'automne. Le PLR suisse a dévoilé mercredi à la presse ses exigences et son calendrier. Sa présidente Petra Gössi ne sera pas candidate.

A la tête du parti depuis deux ans, la conseillère schwyzoise préfère continuer à s'engager pour une victoire du parti aux élections fédérales de l'automne 2019. La procédure définie par le comité directeur du parti pour sélectionner la personne qui pourrait succéder à M.Schneider-Ammann se veut la plus ouverte possible.

Pas question de limiter artificiellement le champ des prétendants possibles. Le comité directeur a décidé de ne pas fixer de critère de genre ni de région. "Nous n'excluons personne même si a priori le siège revient à la Suisse alémanique", a déclaré le vice-président Christian Lüscher.

Femme souhaitable

Cela ferait du bien au PLR de porter une femme au gouvernement, a estimé Mme Gössi. Le parti avait proposé un choix incluant une candidature féminine les dernières fois, ce sont les autres partis qui ont préféré un homme, a-t-elle relevé.

Avant que l'Assemblée fédérale ait le dernier mot, vraisemblablement le 5 décembre, la sélection se déroulera au sein du parti. Le PLR attend des autres formations qu'elles ne lui contestent pas le siège libéré et pense que ce ne sera pas le cas.

Les candidats ont jusqu'au 24 octobre pour sortir du bois et s'annoncer auprès de leurs sections cantonales ou organisations associées comme les Femmes PLR. Le groupe parlementaire PLR définira le ticket officiel qu'il veut présenter au Parlement le 16 novembre.

Réputation immaculée

Pour arriver jusque-là, les papables devront répondre au profil défini mercredi par le comité directeur. Tout en haut de la liste, une réputation irréprochable dans la vie politique, professionnelle et privée. Mais aussi un engagement politique pour le parti et une feuille de route complète.

Les candidats devront encore être crédibles, pouvoir mener une politique consensuelle, mais aussi savoir persuader. L'aisance médiatique et la proximité avec le peuple font également partie du profil idéal. La capacité à collaborer avec le parti et le groupe complète le tableau.

Affaire Maudet

Tous les intéressés devront passer sous le gril d'un jury d'examen aux pouvoirs renforcés, pour éviter un cas comme l'affaire Maudet. Cet organe ad hoc réunissant l'ancien conseiller aux Etats Felix Gutzwiller, l'ancienne cheffe du groupe parlementaire Gabi Huber et l'actuel conseiller national neuchâtelois Philippe Bauer pourra, avec l'accord des papables, demander des renseignements à des tiers.

Il pourrait activement demander si une personne a reçu des cadeaux ou bénéficié d'avantages problématiques, a illustré M.Lüscher. Les candidats devront aussi signer une déclaration par laquelle ils s'engagent à collaborer activement et ouvertement avec le jury. Le but est surtout de sensibiliser les candidats, "le parti fera de son mieux, mais il ne peut pas parer à tout", a prévenu sa présidente.

(ATS / KEYSTONE - PETER SCHNEIDER)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

100 personnes actuellement en soins intensifs à cause du Covid

Publié

le

La Suisse dispose de 1000 lits en soins intensifs, mais les Hôpitaux ont la possibilité de réagir et d'ajouter des lits pour atteindre un maximum de 1500 à 1800 lits. (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

La situation dans les hôpitaux devient tendue: actuellement, 100 personnes touchées par le Covid-19 sont en soins intensifs. C'est 1,5 fois plus qu'il y a cinq jours, a indiqué Andreas Stettbacher, délégué du Conseil fédéral pour le Service sanitaire coordonné et membre de la task force Covid-19 de la Confédération.

Le Service sanitaire coordonné va publier les chiffres sur les capacités des hôpitaux deux fois par semaine dès vendredi. Outre les 100 personnes atteintes par le coronavirus, 606 autres patients sont actuellement en soins intensifs, a ajouté M. Stettbacher mardi lors du point de presse des experts de la Confédération sur le coronavirus.

La Suisse dispose de 1000 lits en soins intensifs, mais la première vague a montré que les capacités peuvent rapidement être augmentées. Les hôpitaux ont la possibilité de réagir et d'ajouter des lits pour atteindre un maximum de 1500 à 1800 lits, a relevé M. Stettbacher.

Les cantons et la Confédération se sont préparés à la deuxième vague, a-t-il ajouté. Ils disposent de matériel et de masques pour au moins 40 jours, voir jusqu'à 80 à 100 jours selon les réserves.

Continuer la lecture

Suisse

3008 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures

Publié

le

Sur les deux dernières semaines, le pays compte 337,3 nouvelles infections pour 100'000 habitants. (©KEYSTONE/GAETAN BALLY)

La Suisse comptait mardi 3008 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Huit décès supplémentaires sont à déplorer et 53 malades ont été hospitalisés.

Les chiffres doublent tous les sept jours, a annoncé Stefan Kuster, chef de la division Maladies transmissibles de l'OFSP, lors d'un point de presse. Ce doublement se poursuivra tant que les mesures décidées pour freiner la pandémie ne monteront pas leur effet. Et M. Kuster d'appeler la population à réduire les contacts inutiles et de respecter les mesures d'hygiène, également au travail.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 14'224 tests conventionnels ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 21,14%. Toutes les classes d'âge sont touchées, mais les hospitalisations concernent avant tout les personnes de 60 ans et plus.

Sur les deux dernières semaines, le pays compte 337,3 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Ce taux est plus bas qu'en France (414), mais deux fois plus élevé qu'en Italie et quatre fois plus important qu'en Allemagne, a précisé M. Kuster.

Près de 13'000 quarantaines

Depuis le début de la pandémie, 86'167 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 1'646'512 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 1845 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 5500.

Le pays dénombre par ailleurs 7407 personnes en isolement et 12'933 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 11'942 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Continuer la lecture

Suisse

Une initiative veut donner 7500 francs à tous les Suisses

Publié

le

L'initiative "versement de 7500 francs à toute personne de nationalité suisse" (initiative pour l’hélicoptère monétaire) demande que la Banque nationale suisse verse ce montant en accroissant la masse monétaire. (©BANQUE NATIONALE SUISSE)

Toute personne de nationalité suisse devrait se voir attribuer un montant unique de 7500 francs, selon une initiative populaire déposée par des citoyens saint-gallois. La Chancellerie fédérale a publié le texte mardi dans la Feuille fédérale. La récolte des signatures peut commencer. Elle dure jusqu'au 20 avril 2022.

L'initiative "versement de 7500 francs à toute personne de nationalité suisse" (initiative pour l’hélicoptère monétaire) demande que la Banque nationale suisse verse ce montant en accroissant la masse monétaire. Elle devrait ainsi créer de la monnaie à concurrence du montant total nécessaire.

Chaque bénéficiaire recevrait le montant au plus tard un an après l’acceptation de l'initiative par le peuple et les cantons. La somme serait exonérée de l’impôt sur le revenu.

Continuer la lecture

Suisse

586 patients du Covid-19 dans les hôpitaux suisses

Publié

le

Au niveau Suisse. 97 sont aux soins intensifs et 29 doivent être intubés. (©KEYSTONE/TI-PRESS/PABLO GIANINAZZI)

Les hôpitaux suisses comptent actuellement 586 patients infectés par le Covid-19 dans leurs stations. Ce chiffre a été publié lundi par le Service sanitaire coordonné (SSC) de l'armée.

Sur ces 587 patients, 97 sont aux soins intensifs et 29 doivent être intubés. Le canton de Vaud enregistre le plus de malades hospitalisés pour le Covid-19, soit 92 personnes, suivi de Berne (69) et St-Gall (60).

Pour les autres cantons romands, Neuchâtel compte 26 malades hospitalisés pour le Covid-19, Fribourg 24, le Jura 20, Genève 18 et le Valais 13.

Au total, 6353 lits étaient encore disponibles dans le pays lundi. La capacité de lits d'hôpital en Suisse est de 22'301 précisément.

Continuer la lecture

Suisse

La Suisse compte 8737 nouveaux cas de coronavirus en 72 heures

Publié

le

Durant les dernières 72 heures, les résultats de 54'185 tests conventionnels ont été transmis. (©KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

La Suisse compte lundi 8737 cas supplémentaires de coronavirus en 72 heures, soit le double d'il y a une semaine, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Quatorze décès supplémentaires sont à déplorer et 171 malades ont été hospitalisés.

Les chiffres du samedi et du dimanche sont dorénavant transmis le lundi par l'OFSP. Durant les dernières 72 heures, les résultats de 54'185 tests conventionnels ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 16,12%. Sur les deux dernières semaines, le pays compte 314,1 nouvelles infections pour 100'000 habitants.

Depuis le début de la pandémie, 83'159 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 1'632'288 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 1837 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 5447.

Le pays dénombre par ailleurs 7367 personnes en isolement et 13'039 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 12'015 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X