Rejoignez-nous

Suisse Romande

Le Conseil d’Etat adapte son calendrier au rythme de PF17

Publié

,

le

Le Conseil d’Etat vaudois adapte son calendrier face aux rebondissements liés à PF17.

Initialement prévu pour cet été, le rapport du gouvernement sur l'impact du refus fédéral de la fiscalité des entreprises aura du retard. En cause : la modification par le Conseil Fédéral d’un point jugé crucial par les cantons dans son nouveau projet fiscal, le PF17.
Si le Gouvernement vaudois juge ce nouveau projet fiscal « globalement équilibré », avec la suppression des statuts spéciaux, il y a toutefois un bémol. Il s’éloigne des recommandations de l'organe de pilotage en limitant à 20,5%, au lieu de 21,2% la part des cantons au produit de l'impôt fédéral direct. Ce que regrette le Conseiller d’Etat vaudois en charge des finances, Pascal Broulis:

Pascal BroulisConseiller d'Etat, VD

 

Le rapport du Conseil d’Etat vaudois au parlement sera fait, sauf nouveau retard, début 2018.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Sefolosha: "Il faut savoir s'écouter"

Publié

le

Thabo Sefolosha forcément du déroulé de cette finale de la Coupe de la Ligue (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Vevey n'est pas parvenu à remporter la finale de la Coupe de la Ligue à Clarens. Les Vaudois, battus 73-69 par Massagno, ont en plus dû composer avec la blessure à la cuisse de Thabo Sefolosha.

"On a manqué d'expérience." Le capitaine veveysan Jonathan Dubas n'a pas besoin d'épiloguer. En quelques mots, il a mais les mots sur les maux de son équipe en finale. Face aux frères Mladjan, Isaiah Williams et Juwann James, les Vaudois ont notamment manqué de roublardise.

Et l'absence de Thabo Sefolosha, touché à la cuisse droite durant le deuxième quart, n'a rien arrangé sur ce plan. Monstre d'expérience, le premier joueur suisse en NBA aurait certainement pu calmer ses coéquipiers sur le terrain, mais on ne refait pas l'hsitoire. "J'en saurai plus lundi, a expliqué Sefolosha en conférence de presse. Je ne voulais pas tricher et aller sur le parquet en étant trop loin d'un niveau satisfaisant. Ca fait quelques jours que j'ai ce petit souci. Est-ce que ça aurait changé quelque chose si j'avais moins joué samedi (réd: plus de 33 minutes)? Je ne pense pas. On avait envie de tout donner pour nos supporters, mais il faut savoir s'écouter."

La frustration de Thabo Sefolosha

Très critique envers ses performances, Sefolosha a reconnu que même au cours de ses 13'35 sur le terrain, il n'était guère satisfait: "Je n'ai pas beaucoup aidé l'équipe, je manquais de coffre." Mais l'ancien joueur des Chicago Bulls espère bien que la demi-finale de Coupe de Suisse qui s'annonce aux Galeries du Rivage sera le théâtre d'une belle revanche. Même état d'esprit chez Jonathan Dubas, très affecté par cette défaite dans une salle presque entièrement acquise aux Vaudois.

Ce que tous les acteurs ont relevé c'est l'atmosphère bouillante dans cette salle du Pierrier qui a vibré et redonné ses lettres de noblesse au basket helvétique. Il est évident que la présence de Vevey et de Sefolosha a donné un sérieux coup de boost à la compétition. "Ca manquait à la Suisse, a noté le coach veveysan, Niksa Bavcevic. On doit profiter de ça et faire grandir l'intérêt de ce sport. (il sort une médaille de sa poche) Et celle-là je la garde pour le président Nathan Zana. Il faut plus de gens comme lui dans le basket suisse."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le troisième derby fut le bon pour le LS

Publié

le

Les joueurs du LS célèbrent face au Kop Sud, groupe d'ultras du club. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Après un nul et une défaite, les joueurs de Ludovic Magnin ont pris le meilleur sur l'autre club lausannois de Challenge League, le FC Stade-Lausanne Ouchy. Retour sur la rencontre avec Thomas Castella et Anthony Braizat.

Deux doublés et le Lausanne-Sport réussit sa reprise. Grâce à des buts de Dominik Schwizer et Toichi Suzuki, les Bleus et Blancs ont décroché trois points importants dans la course à la promotion en Super League dimanche.

Succès 4-2 acquis contre le FC Stade-Lausanne Ouchy, à la Pontaise. Un succès précieux pour de multiples raisons :

Thomas CastellaGardien du LS

Les joueurs de Ludovic Magnin se sont imposés hier soir 4 buts à 2 contre leurs voisins de Stade-Lausanne, à la Pontaise. Redéfinie à quatre défenseurs, la tactique du coach vaudois a-t-elle surpris les joueurs stadistes ? Réponse de son homologue du SLO :

Anthony BraizatCoach du SLO

Le haut du tableau se resserre quelque peu après ce week-end de reprise. En tête, on retrouve Wil et Yverdon avec 35 points, suivent le SLO et le LS avec respectivement 34 et 31 unités au compteur. 

 

Continuer la lecture

Suisse Romande

Succès pour les courses de chiens de traîneaux à Saignelégier (JU)

Publié

le

La 50e édition des courses internationales de chiens de traîneaux de Saignelégier (JU) a attiré 20'000 spectateurs et 110 attelages. (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

La 50e édition des courses internationales de chiens de traîneaux de Saignelégier (JU) a connu un franc succès pour son grand retour après quatre ans d'absence. La manifestation a attiré 20'000 spectateurs, avec davantage de monde dimanche grâce à la météo.

Toinette Wisard, du comité d'organisation, a confié dimanche à Keystone-ATS son immense satisfaction à l'heure de dresser le bilan d'une manifestation qui s'est tenue tout le week-end dans une "ambiance bon enfant". Au final, les organisateurs ont dénombré 110 attelages, ce qui représentait pas loin de 800 chiens.

La majorité des mushers, parfois aussi dénommé meneur de chiens ou pilote d'attelage, venait de Suisse. Le soleil a été de la partie dimanche dans les Franches-Montagnes, après un samedi moins fréquenté par le public et marqué par la bise et le froid, a détaillé Toinette Wisard.

Neige ramollie

Les courses ont pu se dérouler parfaitement, sans accident, pendant les deux journées. "La neige ramollie, cependant, n'aurait pas permis de tenir une troisième journée de compétition", a précisé Toinette Wisard. Le record de fréquentation, avec 25'000 visiteurs en 2017, tient donc toujours.

Ce week-end, les organisateurs étaient non seulement contents de proposer à nouveau des courses au public, mais aussi à des compétiteurs qui ont peu couru cet hiver, faute de neige. La dernière édition remontait à 2019, en raison du manque de neige, bien davantage que des effets de la pandémie de Covid-19.

Développer l'offre

Pour la suite, la manifestation entend développer toute la programmation "indépendante" des courses, a indiqué Toinette Wisand. "Même si les attelages de chiens de traîneaux demeurent le centre de l'activité". Samedi soir, parmi les animations prévues, les visiteurs ont ainsi pu assister à la projection d’une aurore boréale.

L'organisation, qui s'appuie sur le travail de 200 bénévoles, se réjouit désormais de la 51e édition, attendue pour le dernier week-end de janvier 2024. En 50 ans, des milliers de volontaires ont contribué à la renommée d'un événement qui transforme les Franches-Montagnes en une contrée du Grand Nord.

La manifestation constitue en effet une attraction d'importance sur le plan touristique et économique pour le canton du Jura. La première édition, tenue en 1973, comptait sept attelages et avait attiré 300 curieux. L'événement avait connu un large écho international: il s'agissait d'une première européenne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Un film serbe récompensé au festival Black Movie

Publié

le

Le festival Black Movie dirigé par Maria Watzlawick a attiré plusieurs milliers de spectateurs supplémentaires cette année à Genève (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le film serbe "Have You Seen This Woman ?" de Matija Glu¨čević et Du¨an Zorić remporte le Prix de la critique de Black Movie à Genève. La 24e édition du festival international de films indépendants a attiré près de 30'000 personnes, environ 5000 de plus sur un an.

La manifestation "a pu savourer le retour à la normalité post-pandémie", ont dit dimanche les organisateurs. Mais le coronavirus a élargi l'approche du festival. Près de la moitié des films étaient aussi montrés en ligne.

Pendant dix jours, le public a pu apprécier 91 productions de plus de 50 pays. Outre les films, des discussions, ateliers ou concerts ont agrémenté la rencontre genevoise.

Les organisateurs relèvent l'attrait "persistant" pour les oeuvres sud-coréennes. Les cinéastes iraniennes et iraniens invités ont attiré un large public. Autre succès selon les organisateurs, le Petit Black Movie a plu aux grands comme aux petits.

Le Prix de la critique, doté de 5000 francs, a été remis à Matija Glu¨čević et Du¨an Zorić. Leur film met à l'honneur une femme "marginalisée dans notre société", dit le jury. Une mention spéciale a été attribuée au film rwandais "Father’s Day" de Kivu Ruhorahoza.

Le Prix des jeunes de 1000 francs a récompensé le film vietnamien "Children of the Mist" de Hà Lệ Diễm. Celui du Petit Black Movie, doté du même montant, a été attribué au court métrage "Ice Merchants" du Portugais João Gonzalez. Une mention spéciale a honoré le film "A White-White Day" de Vasily Tchirkov. De son côté, le Prix des enfants a salué le court métrage chinois d'animation "Beyond the Fog" de Xue Feng et Han Xu. La prochaine édition aura lieu du 19 au 28 janvier 2024, selon les organisateurs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Vevey battu, Massagno remporte un premier titre

Publié

le

Thabo Sefolosha n'a pu jouer que 13'35 en finale de la Coupe de la Ligue (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Pas de miracle pour Vevey en finale de la Coupe de la Ligue. A Clarens, les Vaudois ont été battus 73-69 par Massagno qui remporte son premier trophée.

Cette fois, les Tessinois n'ont pas craqué. L'an dernier, les Luganais avaient le trophée au bout des doigts avant de perdre complètement le fil en fin de partie et de voir Fribourg Olympic les manger tout cru. L'entraîneur Robbi Gubitosa a expliqué samedi que cette défaite avait fait du mal dans les têtes de ses joueurs.

Mais ce revers a aussi eu pour conséquence de donner une immense motivation aux Tessinois. Alors avec ses joueurs d'expérience que sont les frères Mladjan et Isaiah Williams, Massagno a enfilé le costume de favori pour cette finale. Et même sans le shooteur Roberto Kovac, privé de Final Four pour des motifs disciplinaires, Massagno disposait de suffisamment d'armes pour poser problème à des Vaudois qui ont dû gérer cette présence en finale à quelques kilomètres de leur maison.

Ils sont d'ailleurs entrés dans le match de la meilleure des manières en menant 9-2 après quatre minutes. Seulement les Tessinois n'ont pas paniqué pour prendre les devants 28-18 à la 14e. Le trio Marko Mladjan-Isaiah Williams-Jonathan Galloway a fait le show en première mi-temps. Le meneur américain n'a pas quitté le terrain pour finir avec 19 points, 7 rebonds et 6 assists. En plus de Williams, trois autres joueurs ont dépassé les 12 points.

Sefolosha blessé

En face, Niksa Bavcevic n'a pas tiré sur la corde Thabo Sefolosha comme lors de la demi-finale. Aligné plus de 33 minutes à l'occasion de son match de reprise, le premier Suisse en NBA n'avait pas ménagé ses efforts et l'a sans doute payé dimanche. Après 13'35 sur le parquet et deux points marqués, Sefolosha n'est pas réapparu sur le terrain. Sur le banc, le Veveysan portait un bandage à une cuisse.

Logiquement, en l'absence de son charismatique leader, Vevey a dû se vouer à d'autres saints. Jonathan Dubas a été omniprésent sous les panneaux avec 14 points et surtout 15 rebonds, alors que Michael Williams a inscrit 19 points et Malik Johnson, 13. Insuffisant toutefois pour contrecarrer les plans tessinois.

Mais les Vaudois peuvent se dire qu'ils ont encore à jouer les demi-finales de la Coupe de Suisse et le championnat où ils pointent actuellement au 2e rang derrière Massagno.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X