Rejoignez-nous

Suisse

Un 1er Mai malgré tout bruyant en Suisse

Publié

,

le

Les balcons ont le plus souvent remplacé la rue en Suisse, comme ici à Zurich, pour ce 1er Mai à l'ère du coronavirus. (©Keystone/ALEXANDRA WEY)
Coronavirus oblige, il n'y a pas eu de grands rassemblements vendredi à l'occasion du 1er Mai en Suisse. Une première en 130 ans d'histoire des organisations de travailleurs helvétiques. La lutte s'est dès lors déplacée sur les réseaux sociaux et les balcons du pays.

Syndicats et partis ne sont en effet de loin pas restés les bras croisés. Ils ont donné rendez-vous à la population suisse virtuellement, en vidéoconférences et sur les réseaux sociaux, et physiquement, sur les balcons et aux fenêtres du pays. "La mobilisation n'a pas été moins forte", a affirmé l'Union syndicale suisse (USS) dans un communiqué.

A défaut de pouvoir donc descendre dans la rue, l'USS avait organisé "une grande manifestation numérique" lors d'un streaming en direct national. Des discours, des discussions, des tables rondes et des débats se sont tenus en ligne, sous le slogan "Solidarité, plus que jamais!".

Parmi les thèmes retenus: l'égalité, la situation dans les professions d'assistance et de soins, la garde des enfants et les voies pour sortir de la crise selon la gauche. Le président de l'USS Pierre-Yves Maillard, la vice-présidente du Parti socialiste et conseillère nationale Ada Marra, la présidente d’Unia Vania Alleva et le secrétaire général de la CGT en France Philippe Martinez ont été les grands animateurs de cette Fête du travail virtuelle.

"Justice et sécurité sociale"

Pour M. Maillard, la mobilisation du monde du travail en ce 1er Mai est plus nécessaire que jamais: "La seule sortie de crise possible est celle qui se fonde sur la justice sociale". Mme Alleva a, elle, souligné que "la sécurité sociale est ce qui nous rend forts, la solidarité est ce qui nous permet d'avancer: la crise que nous traversons le démontre une nouvelle fois".

Les syndicats en ont aussi profité pour lancer l'appel "Pour une sortie de crise solidaire". Il demande un remplacement à 100% des salaires jusqu’à 5000 francs nets et la garantie des emplois dans les entreprises qui perçoivent des indemnités de chômage partiel.

Tout au long de la journée, les syndicats et partis de gauche ont séparément multiplié leurs revendications via communiqués, constatant que la classe ouvrière avait été durement touchée. Augmentation du pouvoir d'achat et protection des travailleurs exposés au coronavirus ont été le plus souvent exigés.

Le Parti suisse du Travail - Parti Ouvrier et Populaire (PST-POP) a par exemple exigé l'instauration d'une taxe sur les grosses fortunes pour soutenir les victimes de la crise et que les dividendes servent à financer et renforcer la santé publique.

Les voeux d'Alain Berset

Dès le matin, le conseiller fédéral socialiste Alain Berset a, lui aussi, tenu à s'exprimer, sur Twitter, souhaitant "à toutes et à tous un beau 1er Mai". "Cette crise montre ce qui fait avancer notre pays: de solides institutions et des personnes qui, chaque jour, accomplissent inlassablement leur travail et font preuve de beaucoup de solidarité", a-t-il écrit dans les trois langues nationales.

Dans les cantons, ce 1er Mai "alternatif" s'est aussi décliné sur les réseaux sociaux et les balcons. Des concerts de casseroles à Zurich et Genève aux banderoles et chants militants ("Internationale", "Bella Ciao", etc) sur les balcons de plusieurs cantons, en passant par quelques actions physiques symboliques dans certaines villes, les initiatives ont été multiples.

Dans le canton de Vaud, l'idée était d'accrocher en journée aux fenêtres et balcons des banderoles ou pancartes, en reprenant le slogan "Notre santé avant leurs profits", selon une invitation en vidéo du mouvement Grève du climat. Enfin, nombreuses ont été les prises de parole sur les pages ou comptes des réseaux sociaux des sections cantonales des syndicats ou partis politiques de gauche ainsi que sur leurs chaînes YouTube.

Manifs dans les rues à Zurich et Bâle

A Zurich, malgré l'interdiction de rassemblements liée au coronavirus, des activistes se sont réunis pour plusieurs petites manifestations. La police municipale a dû utiliser des haut-parleurs pour disperser la foule et a arrêté plusieurs manifestants. Aucun débordement ni dégât n'ont été signalés.

C'est finalement à Bâle qu'a eu lieu le plus grand rassemblement en Suisse. Quelque 400 personnes, dont certaines portaient des masques, ont marché pacifiquement et à distance sociale respectée au centre-ville.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Économie

AC Immune reçoit un demi-million de dollars pour ses recherches

Publié

le

La fondation de l'acteur américain Michael J.Fox a fait un don d'un demi-million de dollars à l'entreprise vaudois AC Immune (archives). (© KEYSTONE/EPA/DAVID SWANSON)

AC Immune, le spécialiste vaudois des maladies neurodégénératives, a annoncé mardi avoir reçu de nouvelles subventions des fondations MJFF et Target ALS pour mener à bien son programme de recherche ciblant le TDP-43.

Plus de 500'000 dollars ont été alloués à la société d'Ecublens (VD) par la Fondation Michael J. Fox (MJFF) pour la recherche contre la maladie de Parkinson et par la fondation Target ALS contre la sclérose latérale amyotrophique, rapporte un communiqué.

Les fonds serviront au développement de tests immunologiques de détection des formes liées à la maladie de la protéine TAR de liaison à l'ADN 43 (TDP-43) dans le liquide céphalo-rachidien et des échantillons de sang (tests biofluides).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Des souvenirs de la Fête des Vignerons à découvrir à Vevey

Publié

le

Le Musée de la Confrérie des Vignerons à Vevey une plongée dans les souvenirs récoltés pendant les douze fêtes des vignerons (image d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Musée de la Confrérie des Vignerons à Vevey propose une nouvelle exposition temporaire. "Vendanges de souvenirs, Fêtes des Vignerons 1797-2019" est à découvrir dès jeudi et jusqu'au 30 novembre 2023.

Dès ses premières éditions, la Fête des Vignerons a suscité un engouement exceptionnel. Bien avant l'avènement de la photographie, gravures, dessins et premiers objets promotionnels se sont multipliés.

Nombreux sont ceux qui ont gardé précieusement leur billet d'accès aux estrades, leur programme ou les articles des gazettes décrivant l'ambiance dans la ville et le spectacle. Ces petits trésors, précieux ou modestes, ont été transmis dans les familles de génération en génération.

L'exposition en propose une sélection non exhaustive. Ils éclairent autant sur les spectacles que sur les goûts et les intérêts des générations successives qui ont vécu, joué, chanté, dansé et assisté aux douze Fêtes entre la fin du 18e et le début du 21e siècle.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le MEG restitue des objets sacrés à la nation Haudenosaunee

Publié

le

Le Musée d'ethnographie de Genève (MEG) a restitué deux objets sacrés acquis sans consentement il y a près de 200 ans à leur nation d'origine, la Confédération Haudenosaunee (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le Musée d'ethnographie de Genève restitue à leur nation d'origine, la Confédération d'Haudenosaunee, deux objets sacrés acquis sans consentement il y a près de 200 ans. Une cérémonie marquant ce retour a lieu mardi après-midi au musée.

Les objets concernés sont un masque et d'un hochet. La Ville de Genève avait reçu fin août dernier une requête formelle de retour d'objets de la part du Comité des relations extérieures de la Confédération Haudenosaunee. Elle a rapidement donné son accord considérant que les Haudenosaunee en étaient les propriétaires traditionnels et que la valeur culturelle de ces objets les rendait impropres à une exposition.

La cérémonie, qui ne peut ni être filmée, ni photographiée, a lieu en présence d'une délégation des Haudenosaunee, des autorités de la Ville de Genève et des représentants du MEG. Les Haudenosaunee comprennent les Sénécas, les Cayugas, les Oneidas, les Onondagas, les Mohawks et les Tuscaroras. Ils vivent des deux côtés de la frontière entre les États-Unis et le Canada.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Migros réévalue son offre Melectronics

Publié

le

Migros va installer des points de vente Melectronics dans ses supermarchés, à la place d'au moins une partie de ses magasins actuels. (archives) (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Migros va installer des points de vente (shop-in-shop) Melectronics dans ses supermarchés, à la place d'au moins une partie de ses magasins actuels. La filiale du géant orange va passer en revue son réseau de boutiques.

Des licenciements ne sont actuellement pas prévus, selon un porte-parole.

Dès l'automne 2023, le commerce stationnaire de Melectronics, qui fait partie de Migros depuis 1969, "se concentrera davantage sur l'électroménager", selon le communiqué paru mardi, mettant en avant l'extension des assortiments et le développement de la marque MioStar, par exemple pour les appareils culinaires, du bien-être et de la beauté.

Le groupe zurichois évoque "la création d'un nombre croissant de magasins shop-in-shop au sein des supermarchés Migros, en lieu et place des magasins Melectronics isolés actuels", sans préciser le nombre envisagé. "En conséquence de cette réorientation stratégique, Melectronics va procéder à une analyse approfondie de son portefeuille actuel de magasins."

Par ailleurs, "la stratégie de croissance dans le secteur de la vente en ligne et du développement multicanaux sera poursuivie et renforcée".

Migros exploite actuellement 109 emplacements Melectronics, employant environ 800 personnes. "Une suppression d'emplois n'est actuellement pas prévue", a assuré un porte-parole du géant orange à l'agence AWP. "Pour les salariés concernés, une solution devra être trouvée dans la mesure du possible à l'intérieur du groupe Migros".

"Nous estimons que les mesures les plus importantes de la réorientation stratégique seront mises en oeuvre jusqu'en 2025. Il est encore trop tôt pour dire où il y aura éventuellement des adaptations dans les supermarchés Migros."

L'évolution de l'assortiment, qui devra se faire une place dans les supermarchés du géant de la distribution, n'est pas non plus définie. "A l'avenir, on comptera des modules d'assortiment homogène pour les différentes tailles de filiales. Cela rendra possible une réduction de la complexité ainsi qu'une meilleure planification et gestion des moyens." Le représentant de Migros a ajouté que les téléviseurs, les téléphones portables et autres accessoires continueront à contribuer au chiffre d'affaires.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Scorpion

Climat désagréable d’agacement entre vous et Chouchou. Attention ! Quoi que vous en pensiez, l’herbe n’est pas plus verte ailleurs !!!

Les Sujets à la Une

X