Choisissez votre radio
Connect with us

Une enveloppe de plus de 11 milliards pour le rail d’ici 2035

Publicité

Genève

Une enveloppe de plus de 11 milliards pour le rail d’ici 2035

Doris Leuthard et le Conseil fédéral proposent d’investir 11,5 milliards de francs d’ici à 2035 dans l’infrastructure ferroviaire du pays. Ils avaient des requêtes pour 20 milliards. Mais ils auraient aussi pu se limiter à l’enveloppe minimale de 7 milliards.

Plus de 40 projets figurent dans l’inventaire présenté ce vendredi par Doris Leuthard. Les principaux se trouvent en Suisse alémanique, avec notamment un nouveau tunnel à creuser entre Zurich et Winthertour pour 3 milliards. La Suisse romande obtient un quart du gâteau, avec des travaux prévus entre Lausanne et Genève, Lausanne et Brigue, Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds ou Bâle et Delémont. Alors tout d’abord, pourquoi s’être arrêté sur cette enveloppe de 11 milliards et demi?

Doris Leuthard Conseillère fédérale, DETEC

De son côté, le canton de Vaud va bénéficier de ces 11,5 milliards à travers plusieurs projets : cadences au quart d’heure sur les tronçons Genève-Lausanne et Yverdon-Valeyres. Toutes les 10 minutes entre Lausanne et Echallens. Les gares de Nyon et Morges seront aménagées pour les personnes handicapées et pour accueillir plus de voyageurs. Le plan mis en consultation aujourd’hui répond quasiment totalement aux attentes du canton de Vaud, selon la conseillère d’Etat en charge des infrastructures, Nuria Gorrite :

Nuria Gorrite Conseillère d'Etat, DIRH, VD

La Conférence des transports de Suisse Occidentale, qui réunit les cantons romands et Berne, déplore en effet que plusieurs de ses propositions ne sont pas retenues dans l’enveloppe présentée par Doris Leuthard. Parmi les projets laissés de côtés par la Confédération, la cadence au quart d’heure de la ligne Genève-Vernier-La Plaine, du Léman Express.

Le programme d’aménagements ferroviaires 2035 part désormais en consultation. Les Chambres fédérales ont toute latitude pour l’adapter lorsqu’elles en seront saisies en 2019. Il y a fort à parier qu’il y aura un lobbying intense d’ici là.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Genève

Retrouvez LFM sur tous les supports

écrans
To Top