Rejoignez-nous

Vaud

Bilan ensoleillé pour le Montreux Jazz qui se termine dimanche

Publié

,

le

Après son concert, Rag'N'Bone Man a fait des jams jusqu'à 04h30 du matin. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Montreux Jazz Festival va se terminer dimanche sur une belle fréquentation grâce à une météo « bénie des dieux ». Le concert d’Elton John, dans un stade en plein air, a marqué cette 53e édition. Des artistes ont participé à des jams jusqu’à tard dans la nuit.

A la veille de la clôture du Montreux Jazz Festival Mathieu Jaton tire un « super » bilan de cette « année 100% Montreux qui m’a beaucoup touché ». Il se réjouit de l’alchimie qui s’est créée avec les artistes. Certains étaient là en vacances, juste pour le plaisir, comme Woodkid ou Sam Smith, explique le directeur du festival.

« Bon Iver, un artiste plutôt introspectif, a jammé jusqu’à 4h00 du matin. Il a tout lâché. Rag’N’Bone Man est resté jusqu’à 4h30 au Belvédère à faire des jams », explique Mathieu Jaton. « Voir leur plaisir, leur enthousiasme, c’est ce qui me touche le plus ». Samedi soir, le festival prendra fin avec une soirée d’artistes réunis autour de Quincy Jones.

Comptes à l’équilibre

Côté chiffres, le bilan s’annonce plutôt réjouissant. « Nous sommes au-dessus du chiffre d’affaires de ces trois à quatre dernières années », relate le patron du MJF. Globalement, la fréquentation devrait se situer dans la « fourchette haute » des dernières années, qui voyait grosso modo 240’000 à 250’000 personnes sur le site.

Les comptes s’annoncent « équilibrés », a ajouté Mathieu Jaton. En raison de la météo favorable – « nous avons été bénis des dieux » – , les ventes de nourriture et de boissons dépassent les objectifs. Elles devraient compenser « un petit manque » sur la billetterie.

Les adieux d’Elton

Pour beaucoup, la tournée d’adieux d’Elton John – qui « était pour la première et la dernière fois à Montreux » – restera dans les mémoires. Un moment « dense », « émotionnel ». Mais aussi un défi: « On l’a fait, c’était superbe. Mais notre ADN reste le Stravinski ».

Pour cet événement, le budget tournait autour des trois millions. « J’espère, mais je ne pense pas qu’on arrivera à l’équilibre. Le stade avait une capacité plus grande, mais pour cette première, nous l’avons limitée à 15’000 billets payants pour le confort du public. Je ne suis pas triste d’avoir perdu un peu d’argent », note M. Jaton.

Sting et Joan Baez

Du 28 juin au 13 juillet, des stars ont fait le déplacement sur les bords du Léman comme Sting, Janet Jackson ou Joan Baez. Mathieu Jaton retient la prestation de Thom Yorke, le leader de Radiohead, où « tout est juste, tout est pesé », la jeune Sevdaliza ou encore la performance de Lizzo, qui a « capté le public en 10 secondes ».

Le festival off – complément indispensable du in – proposait plus de 250 concerts et inaugurait cette année une nouvelle scène sur le lac. De « belles opportunités » lui ont permis de programmer des artistes connus comme Charlie Winston ou Boulevard des Airs.

Un test

Autre première, un abonnement à 299 francs était proposé cette année pour le Lab, la scène des artistes qui montent. « Nous avons voulu tester quelque chose de différent, pour le jeune festivalier qui veut aller à la découverte de plusieurs soirées. Mais nous l’avons fait un peu tard. Le débriefing reste à faire », explique M. Jaton.

Le centre de congrès qui abrite l’Auditorium Stravinski et le Lab doit faire l’objet de rénovations, mais le calendrier est très incertain. « J’aimerais avoir une visibilité plus claire, mais cela ne m’inquiète pas plus que cela », résume le directeur, qui s’attend à pouvoir encore utiliser le bâtiment en 2021.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Vers une nouvelle loi pour encadrer la prostitution

Publié

le

Le Grand Conseil a commencé son examen du projet loi sur la prostitution. Les députés sont entrés en matière à l’unanimité ce mardi après-midi.

Ce projet doit remplacer la loi actuelle vieille de 15 ans. La nouvelle législation doit mieux protéger les travailleuses et travailleurs du sexe et les informer sur leurs droits et leurs devoirs. Pour ce faire, le gouvernement propose 2 changements majeurs. La conseillère d’Etat Béatrice Métraux

Béatrice Métraux
Conseillère d'Etat, VD
Béatrice Métraux Conseillère d'Etat, VD

Les députés sont entrés en matière à l’unanimité marrdi après-midi sur le projet de loi. Pour la conseillère d’Etat Béatrice Métraux, malgré les amendements en discussion, la volonté de protéger les travailleuses et travailleurs du sexe est unanime.

Béatrice Métraux
Conseillère d'Etat, VD
Béatrice Métraux Conseillère d'Etat, VD

Les débats doivent se poursuivre au Grand Conseil. À noter que la prostitution de rue relève pour sa part de la compétence communale. Dans le canton, elle concerne de ce fait essentiellement la Ville de Lausanne.

Continuer la lecture

Vaud

La police vaudoise cible les « parents-taxis »

Publié

le

« A l’école sans voiture, c’est plus sûr ! ». C’est avec ce slogan que la police vaudoise lance une nouvelle campagne de prévention, pour améliorer la sécurité aux abords des écoles.

Sont visés cette fois, les «parents-taxis», ces mamans ou ces papas qui amènent leurs enfants en voiture à l’école.
La police encourage les parents à enseigner à leur ou leurs enfants à parcourir le chemin qui relie leur domicile à l’école, afin qu’ils puissent ensuite effectuer seuls ces trajets, à pied.

Pascal Fontaine, porte-parole de la Police cantonale vaudoise :

Adj Pascal Fontaine
Porte-parole Police VD
Adj Pascal Fontaine Porte-parole Police VD

Les enfants sont également incités à faire les déplacements à vélo, à utiliser les transports publics ou les lignes Pedibus. Si la voiture devait rester le seul moyen envisageable, plusieurs options sont donc recommandées : le covoiturage, ou récupérer ses enfants quelques minutes après l’heure de sortie afin d’éviter tout stationnement sauvage et favoriser ainsi la fluidité du trafic :

Adj Pascal Fontaine
Porte-parole Police VD
Adj Pascal Fontaine Porte-parole Police VD

Le Pedibus est une excellente alternative aux «parents- taxis». Il s’agit d’un groupe d’enfants qui se rend à pied à l’école, sous la conduite d’un adulte. Chaque parent qui inscrit son enfant dans le réseau Pedibus s’inscrit également pour l’amener, une à deux fois par semaine, selon les besoins. Selon la Police vaudoise, le Pedibus est une excellente manière d’apprendre aux enfants les règles de sécurité, de favoriser leur mobilité active, de décongestionner les abords des écoles et de simplifier la vie des parents, dans un esprit de convivialité.

Continuer la lecture

Vaud

Comment cohabiter avec le loup ?

Publié

le

Cohabiter avec le loup, oui, mais comment ? C’est en substance la question posée par le député PLR Philippe Gemain. Il demande au Conseil d’Etat vaudois quels moyens il compte mettre à disposition face au retour du prédateur. 

Au moins 7 loups ont été observés officiellement cette année dans le canton, dont une meute comprenant 3 louveteaux dans la région du Marchairuz.

Aujourd’hui, les éleveurs ne sont indemnisés pour la perte d’une bête que si des traces ADN de loup sont identifiées sur le cadavre de l’animal. Philippe Germain attend du Conseil d’Etat des moyens pour développer la cohabitation.

Philippe Germain
Député PLR, VD
Philippe Germain Député PLR, VD

Le loup divise. D’un côté les éleveurs font part de leurs inquiétudes pour leurs troupeaux. De l’autre, des voix s’élèvent au sein de la population pour rappeler que le loup est une espèce protégée et qu’il ne doit pas être abattu. Pour Philippe Germain, il ne faut pas opposer les camps.

Philippe Germain
Député PLR, VD
Philippe Germain Député PLR, VD

Le gouvernement a 3 mois pour apporter des réponses.

Continuer la lecture

Vaud

Rebecca Ruiz en convalescence suite à une opération

Publié

le

La conseillère d’Etat vaudoise Rebecca Ruiz a subi une opération chirurgicale non planifiée en fin de semaine dernière. La cheffe du Département vaudois de la santé et de l’action sociale (DSAS) sera en conséquent absente cette semaine. Elle devrait reprendre progressivement ses activités la suivante.

L’opération s’est bien déroulée, a communiqué le canton mardi. Comme le prévoit l’organisation du Conseil d’Etat, Cesla Amarelle en charge du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture assure la suppléance de Mme Ruiz durant cette absence. En fonction de l’évolution de sa convalescence, la cheffe du DSAS pourrait être en mesure de reprendre progressivement ses activités la semaine suivante.

Continuer la lecture

Lausanne

Services d’urgence inquiets du projet de 30 km/h nocturne

Publié

le

Les services d’urgence lausannois montent au front contre le 30 km/h nocturne. La généralisation de l’abaissement de la vitesse à 30 km/h en ville, entre 22h et 6h, est une mesure souhaitée par la Municipalité de Lausanne. Elle fait partie d’un plan d’assainissement du bruit lié au trafic routier, dont le préavis sera soumis prochainement au Conseil communal.

L’Association cantonale vaudoise des ambulanciers, l’Association des sapeurs-pompiers professionnels de Lausanne et l’Association des fonctionnaires de police de Lausanne, font part cette après-midi de leur intention de faire opposition au projet, lors de sa mise à l’enquête publique. Les trois syndicats estiment que le projet, sous cette forme, fait porter trop de risques aux collaborateurs des services d’urgence, qui pourraient perdre leur permis de conduire, leur emploi, voire faire de la prison en cas de fort excès de vitesse, en intervention d’urgence.

Mélanie Eudes, vice-présidente de l’AFPL, l’Association des fonctionnaires de police de Lausanne :

Mélanie Eudes
Vice-présidente AFPL
Mélanie Eudes Vice-présidente AFPL

Mélanie Eudes souligne l’actuel flou qui entoure les services d’urgence dans la loi. Si ce projet de 30 km/h nocturne aboutit à Lausanne, la vice-présidente de l’AFPL évoque le scénario de policiers ou d’ambulanciers qui devraient modérer leur allure, y compris en cas de course urgente :

Mélanie Eudes
Vice-présidente AFPL
Mélanie Eudes Vice-présidente AFPL

Les services d’urgence lausannois rappellent que leurs missions consistent parfois à sauver des vies. Mélanie Eudes, vice-présidente de l’Association des fonctionnaires de police de Lausanne :

Mélanie Eudes
Vice-présidente AFPL
Mélanie Eudes Vice-présidente AFPL

Les syndicats des services d’urgence lausannois relèvent encore la nécessité, selon eux, de « travailler de concert sur une adaptation de la loi Via Sicura afin qu’elle prenne en compte les spécificités des services d’urgence ».

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Vierge

Amélioration pécuniaire… Vénus et Mercure dans votre Maison solaire 2, vous tirent de plus en plus vers un équilibre durable.

Publicité

Les Sujets à la Une

X