Rejoignez-nous

Suisse

L'assurance AI sous la loupe de Berset

Publié

,

le

Le ministre de l'Intérieur Alain Berset veut remettre de l'ordre dans la pratique de l'octroi des rentes AI (archives). (©KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Le conseiller fédéral Alain Berset souhaite clarifier la pratique de l'octroi des rentes de l'AI. Il a ouvert une enquête interne sur l'activité de surveillance de l'Office fédéral des assurances sociales, axée sur les mesures d'économie dans les offices cantonaux.

L'information parue dans les journaux de Tamedia a été confirmée par le porte-parole du ministre socialiste, Peter Lauener. Il a aussi confirmé que le chef du Département fédéral de l'intérieur (DFI) a commandé une analyse externe des activités d'expertise des offices cantonaux de l'assurance invalidité (AI). Il est reproché à certains bureaux de s'appuyer sur des rapports médicaux parfois douteux.

M. Berset a eu l'impression qu'il fallait regarder de plus près ces deux aspects, a expliqué à Keystone-ATS le porte-parole, justifiant les deux enquêtes. Selon les médias, on soupçonne que les offices cantonaux de l'AI soient soumis à des pressions économiques avec pour conséquences possibles d'accorder le moins possible de nouvelles rentes. L'OFAS fixe en effet chaque année un objectif d'épargne pour chaque office, à savoir de "maintenir ou réduire" le taux des nouvelles pensions.

Cela signifie que l'AI vérifie moins quelles sont les prestations auxquelles un assuré a droit, mais plutôt comment l'objectif des quotas peut être atteint, s'inquiète dans les médias Alex Fischer de l'association d'entraide pour les handicapés Procap. L'égalité de traitement des assurés est dès lors mise en danger par la concurrence entre les offices cantonaux, selon lui.

Aucun moyen de pénaliser les offices

Interrogé par Keystone-ATS, le directeur adjoint de l'OFAS et responsable de l'AI, Stefan Ritler, confirme l'existence d'un tableau d'objectifs de performance pour les offices cantonaux de l'AI. Il souligne toutefois que l'AI compare chaque office cantonal avec ses propres résultats de l'année précédente. L'OFAS ne les mesure pas par rapport à une moyenne à l'échelle nationale, mais les offices sont, cela dit, au courant d'un "benchmark" de référence.

Si les objectifs de performance sont dépassés ou non atteints, l'OFAS demande à l'office cantonal de justifier le résultat. Cependant, l'OFAS n'a aucun moyen de pénaliser les bureaux, souligne M. Ritler. En outre, les objectifs de performance ne sont pas des objectifs de mesures d'économie, selon lui, mais "une partie du processus de surveillance et de contrôle dans le système de l'AI".

En octobre dernier, une étude du Pôle de recherche national (PRN) "Lives" montrait une baisse du nombre de rentes AI (-20%) observée depuis 2005 malgré une forte croissance démographique. Une diminution due principalement au durcissement des critères d'éligibilité, selon l'étude.

Alors que le traitement des demandes de prestation s'est nettement accéléré, l'enquête observe que l'accès aux rentes a été réduit et s'accompagne d'une augmentation marquée des refus de prestation. L'accès aux mesures de réadaptation professionnelle a quant à lui progressé, mais dans une moindre mesure.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

La Chine échappe à une discussion à l'ONU à Genève

Publié

le

La Chine a évité une discussion contre elle au Conseil des droits de l'homme de l'ONU à Genève sur la situation au Xinjiang (archives). (© KEYSTONE/AP/MARK SCHIEFELBEIN)

La Chine a remporté un important succès diplomatique à l'ONU à Genève. Le Conseil des droits de l'homme a choisi jeudi de ne pas organiser une discussion sur le Xinjiang en février ou mars prochain, qui aurait constitué une première contre une grande puissance.

L'instance n'a pas approuvé un projet de décision portée par les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, le Canada, l'Australie et plusieurs pays nordiques. Elle a été rejetée par 19 Etats, contre 17 favorables et 11 abstentions.

Cette réunion sur les violations des droits humains dans la province chinoise devait constituer un suivi du rapport du Haut-Commissariat aux droits de l'homme. Celui-ci avait dénoncé de possibles crimes contre l'humanité contre les Ouïghours et d'autres minorités musulmanes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Fathi Derder nouveau président de la CCCI

Publié

le

Nouveau mandat pour Fathi Derder qui prend la présidence de la Chambre cantonale consultative des immigrés du canton de Vaud (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Fathi Derder prend la présidence de la Chambre cantonale consultative des immigrés (CCCI) du canton de Vaud. L'ancien conseiller national et journaliste a été nommé par le Conseil d'Etat, de même que les 18 autres personnes qui siégeront au sein de cet organe durant la législature 2022 - 2027.

Créée en 1998 et présidée ces dernières années par Nicolas Rouge, la CCCI est un organe consultatif qui étudie les moyens d'améliorer l'intégration des étrangers et de lutter contre les discriminations, rappelle jeudi l'Etat de Vaud dans un communiqué.

Outre son nouveau président Fathi Derder et la déléguée cantonale à l'intégration Amina Benkais-Benbrahim, la CCCI est composée de dix représentants d'associations de personnes migrantes, quatre membres de commissions communales suisses-immigrés et trois représentants des communes.

La CCCI se réunit en séance plénière au moins trois fois par an. Ses objectifs, actions et calendrier seront définis lors de sa première séance. Ses deux événements annuels sont la rencontre des commissions consultatives suisses-immigrés (CCSI) et les Assises de l'immigration.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Cointrin et Kloten affectés par la grève chez Eurowings

Publié

le

La grève des pilotes d'Eurowings jeudi n'épargne pas les aéroports de Genève et Zurich. (archives) (© KEYSTONE/dpa/Bernd Weißbrod)

La grève des pilotes de la compagnie aérienne Eurowings, filiale de Lufthansa, a entraîné l'annulation d'un vol sur deux jeudi. Les aéroports de Genève et Zurich sont également touchés.

A Genève, une rotation avec Düsseldorf a été annulée jeudi matin, selon un porte-parole de l'aéroport Cointrin. A Kloten, ce sont sept rotations qui n'ont pas pu être assurées, a confirmé de son côté son homologue du tarmac zurichois: trois avec Düsseldorf, deux avec Cologne et deux avec Hambourg.

Ce mouvement social fait suite à l'échec de négociations sur la diminution du temps de travail. Selon Eurowings, environ la moitié de ses 516 vols quotidiens sont concernés par le débrayage, affectant jusqu'à 30'000 passagers, selon un communiqué.

La compagnie, basée à Düsseldorf (Allemagne), s'attend à "un retour à la normale vendredi", lorsque la grève sera terminée, a-t-elle ajouté. Le syndicat de pilotes Vereinigung Cockpit (VC) avait appelé à cesser le travail après l'échec de négociations sur la convention collective.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Économie

Moins de places d'apprentissage attendues l'an prochain

Publié

le

L'offre de places d'apprentissage pour l'été 2023 pourrait se tasser, selon un récent sondage (photo symbolique). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Le fléchissement attendu de la conjoncture l'an prochain laisse des traces sur le marché suisse des places d'apprentissage. Les entreprises sont plus nombreuses à prévoir une réduction de leur offre.

Une entreprise sur cinq en Suisse a l'intention de réduire son offre de places d'apprentissage pour l'été 2023, indique jeudi le projet de recherche "Pouls des places d'apprentissage" sur la base d'un sondage réalisé en septembre. 72% des sondées indiquent vouloir recruter autant d’apprentis qu'en 2022. Mais seulement 11% prévoient d'augmenter leur offre (contre 14% l'an passé).

Les intentions pourraient toutefois encore évoluer au cours des prochains mois. Le recrutement des futurs apprentis pour l'été 2023 débute une année à l’avance en Suisse alémanique, tandis qu’il ne commence qu’au printemps en Suisse romande. Les prochaines enquêtes montreront si le tassement se confirme.

Entrée sur le marché du travail plus facile

Les perspectives sont meilleures pour les jeunes professionnels qui ont acquis leurs qualifications l'été dernier. Davantage d'entreprises estiment que l'entrée sur le marché du travail est plus facile cette année qu'avant la crise du Covid-19.

Ceci est d'autant plus réjouissant que bon nombre de ces jeunes ont effectué une grande partie de leur apprentissage pendant la pandémie. Mais si cette année les entreprises ont conservé plus d’anciens apprentis que d’habitude, c'est souvent avec un contrat de durée déterminée.

Conséquence de la pandémie, 6% des apprentis passent toujours au moins un jour en télétravail. Or ce dernier a aussi eu un impact négatif: selon les entreprises, les notes de la formation pratique ont baissé pour les apprentis les plus faibles, qui se laissent aussi plus facilement distraire à la maison. Des règles claires sur la présence et la joignabilité sont donc nécessaires.

Le sondage, mené par la plateforme Yousty et l’EPFZ, a porté sur 2162 entreprises couvrant 2,36% des entreprises formatrices en Suisse. Elles proposent au total 14'978 places d’apprentissage dans les différentes régions et catégories professionnelles.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Rails: le Canton de Vaud et Lausanne taxent la Confédération de manque d'ambition

Publié

le

Canton et capitale vaudoise s'inquiètent du retard pris sur les chantiers ferroviaires, notamment à la gare de Lausanne (archives). (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La Romandie est l'oubliée de la stratégie ferroviaire de la Confédération. C'est en tout cas ce que laisse penser une prise de position d'hier du Canton de Vaud et de la Ville de Lausanne. Les deux regrettent un manque d'ambition de la part de la Confédération, dans le cadre d'une consultation sur la perspective Rail 2050. L'occasion de plaider en faveur d'une nouvelle ligne entre Lausanne et Genève.

La Confédération manque d’ambition pour le rail. C’est l’avis exprimé par le Canton de Vaud et la Ville de Lausanne, dans le cadre de la consultation fédérale sur l’avancement des programmes d’aménagement de l’infrastructure ferroviaire et la perspective Rail 2050. Le noeud du problème: l’axe stratégique Genève-Fribourg- Lausanne-Berne. Canton et capitale demandent la mise en place de mesures urgentes pour réduire le temps de parcours.

Nuria GorriteConseillère d'Etat vaudoise chargée des infrastructures

Une nouvelle ligne Lausanne-Genève

Parmi les mesures proposées: un nouveau tronçon en tunnel à double voie entre Morges et Perroy, 1ère étape d'une nouvelle ligne Lausanne-Genève. Ceci en lieu et place d’une troisième voie entre Morges et Allaman. Nuria Gorrite, ministre vaudoise des infrastructures.

Nuria GorriteConseillère d'Etat vaudoise chargée des infrastructures

Mais ce changement de direction n'impliquerait-il pas un délai beaucoup plus long? Nuria Gorrite, ministre vaudoise chargée des infrastructures.

Nuria GorriteConseillère d'Etat vaudoise chargée des infrastructures

Pour le Canton, un manque d'ambition - et surtout un système de correspondance insuffisant en gare de Lausanne - pourrait rimer avec un décrochage de la Suisse romande du réseau ferroviaire lémanique.

Nuria GorriteConseillère d'Etat vaudoise chargée des infrastructures

Retard sur les chantiers

Autre inquiétude vaudoise: le retard pris sur les chantiers ferroviaires, notamment sur celui de la gare de Lausanne qui est au point mort. Nuria Gorrite.

Nuria GorriteConseillère d'Etat vaudoise chargée des infrastructures

Lausanne et le Canton n'ont pas été les seuls Vaudois à critiquer le projet fédéral aujourd'hui. Le Groupement suisse des régions de montagne a pointé du doigt une stratégie trop axée sur les agglomérations. Il évoque notamment un besoin de développement du trafic voyageurs transfrontalier.

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X