Rejoignez-nous

Suisse

Le procureur extraordinaire Stefan Keller ne sera pas poursuivi

Publié

,

le

Il était reproché à l’ancien procureur général extraordinaire de la Confédération Stefan Keller d’avoir divulgué des informations qui n'étaient pas publiques (archives). (© (KEYSTONE/Urs Flueeler).)

L'immunité de l'ex-procureur général extraordinaire de la Confédération Stefan Keller ne sera pas levée. La commission des affaires juridiques du Conseil des Etats soutient la commission de l'immunité du National. Le magistrat ne sera pas poursuivi au pénal.

Président du Tribunal cantonal d'Obwald, Stefan Keller était chargé d'enquêter sur les rencontres non protocolées entre Michael Lauber, le procureur général de la Confédération de l'époque, et Gianni Infantino, dans le cadre des enquêtes dirigées contre d'anciens dirigeants de la FIFA. Il a remis son mandat en mai suite à une décision du Tribunal pénal fédéral à son encontre.

Une requête visant à lever l'immunité de Stefan Keller a été déposée le 25 août pour ouvrir une procédure pénale à son encontre. L'ancien procureur général extraordinaire de la Confédération est soupçonné de violation du secret de fonction. Il aurait divulgué, lors d’une interview parue en janvier, des informations qu'il n'était pas autorisé à livrer sur une procédure du Tribunal pénal fédéral.

Délit mineur

Pour la commission du Conseil des Etats, les faits reprochés à l’intéressé ont un rapport direct avec ses fonctions et activités officielles. Elle a donc décidé, à l’unanimité, d’entrer en matière sur la demande de levée d'immunité, ont indiqué lundi les services du Parlement.

Pour la commission, il convient de se demander s’il y a véritablement eu violation du secret de fonction dans le cadre des faits reprochés. Si oui, le délit présumé serait si peu important qu’il ne justifie pas une levée de l’immunité. La commission a donc décidé, à l’unanimité, de ne pas lever l’immunité de Stefan Keller.

Premier procureur

M. Keller est le premier procureur fédéral extraordinaire nommé par le Parlement pour enquêter sur les relations entre Michael Lauber et Gianni Infantino. La FIFA avait émis des doutes sur ses qualifications et déposé plusieurs plaintes auprès du Tribunal pénal fédéral. Elle lui reprochait notamment de ne pas avoir respecté les normes juridiques de base.

Début mai, la Cour des plaintes du Tribunal pénal fédéral a admis la demande de récusation déposée par le président de la FIFA Gianni Infantino à l'encontre de Stefan Keller. Elle a estimé que les communications à la presse du magistrat justifiaient son retrait de l'enquête.

Le procureur fédéral extraordinaire a dans la foulée remis son mandat. Il a expliqué que, compte tenu de la composition actuelle du Tribunal pénal fédéral, il ne se voyait plus en mesure de terminer ses enquêtes dans un délai raisonnable. Les membres du Tribunal pénal fédéral doivent être réélus par le Parlement cet automne. L'instance a fait l'objet de critiques dans les médias en raison de nombreux incidents.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

L'armée a récupéré plus de munitions que d'habitude dans la nature

Publié

le

Des restes de munitions lors d'une action de nettoyage à l'été 2018 au-dessus de Schwägalp (SG). (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

En 2020, l'armée a récupéré bien plus de restes de munitions que d'habitude. Ces 1055 ratés représentent une hausse de 60% par rapport à la moyenne des dernières années. La pandémie n'y serait pas étrangère.

Indirectement, le coronavirus expliquerait pourquoi l'armée a récupéré autant de munitions qui n'avaient pas, ou pas complètement, explosé, soupçonnent les militaires. Comme il y a eu beaucoup plus de randonneurs dans les montagnes, ceux-ci ont proportionnellement mis au jour davantage d'engins explosifs, a indiqué mercredi à l'agence de presse Keystone-ATS le porte-parole de l'armée Stefan Hofer, confirmant une information de l'émission "Heute Morgen" de la radio alémanique SRF.

A cause du Covid, les gens sont aussi restés plus longtemps à la maison, utilisant notamment ce temps pour faire le ménage, y compris à la cave et au grenier. Or, à ces endroits, on trouve encore parfois des munitions non utilisées, des reliques dangereuses datant du service militaire qui ont été signalées à plusieurs occasions l'an dernier, a précisé le porte-parole.

Selon l'armée suisse, un tel record de munitions récupérées n'aura été que ponctuel. Ainsi, cette année déjà on retrouve un bilan plus proche de la moyenne. A fin août, l'armée comptait quelque 600 ratés récupérés.

Ne pas toucher les munitions

On appelle "raté" une munition qui n'explose pas ou pas complètement, notamment parce qu'elle atterrit dans l'eau, la neige ou sur un sol meuble. On les trouve sur des champs de tir anciens ou encore en activité, avant tout en montagne et sur les glaciers.

Il ne faut jamais y toucher. Quiconque découvre d'éventuels restes de munitions doit marquer le site et alerter la police dans l'urgence. Une prime pouvant aller jusqu'à cent francs est versée si la découverte permet d'éviter un accident. L'an dernier, le total des primes versées a atteint 8800 francs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Ikea Suisse accélère sa croissance grâce au commerce en ligne

Publié

le

Entre septembre 2020 et fin août 2021, Ikea Suisse a généré un chiffre d'affaires de 1,23 milliard de francs, soit 7% de mieux que lors de l'exercice 2019/20 (archives). (© KEYSTONE/ALEXANDRA WEY)

Ikea Suisse a accéléré sa croissance sur l'exercice décalé 2020/21, malgré la crise sanitaire. Si les ventes stationnaires ont stagné, celles réalisées en ligne ont à nouveau bondi, représentant près d'un quart des revenus de la filiale du géant de l'ameublement.

Entre septembre 2020 et fin août 2021, l'entreprise a généré un chiffre d'affaires de 1,23 milliard de francs, soit 7% de mieux que lors de l'exercice 2019/20. Cette croissance - dont le rythme a décuplé sur un an - est à mettre au crédit avant tout des ventes en ligne, qui ont contribué aux recettes à hauteur de 23,3%, contre 14,7% un an plus tôt et 9,1% avant la crise.

"Après avoir répondu à la demande qu'avec difficulté en 2020 après le premier confinement, nous avons mieux maîtrisé la situation en 2021", a assuré la directrice générale (CEO) Jessica Anderen, citée dans un communiqué. Cela s'est manifesté notamment par la stabilisation des délais de livraison à 3-4 jours, contre près de 30 jours lors du verrouillage du printemps 2020.

L'engouement qu'ont connu les ventes en ligne et le changement de comportement dont il témoigne ont incité Ikea à renforcer son offre de services, notamment en inaugurant en août un Home Service Point à la gare centrale de Zurich, permettant aux clients de planifier et commander des produits. La nouvelle application Ikea Shopping, lancée en mars dernier, a déjà été téléchargée plus de 250'000 fois.

Fort de sa performance, Ikea Suisse, qui a déjà relevé en cours d'année son salaire minimal à 4000 francs, va gratifier ses collaborateurs en leur versant en plus de leur 13e salaire un bonus équivalent peu ou prou à un salaire mensuel.

Au chapitre environnemental, la direction de l'entreprise a réaffirmé son ambition de décarboner intégralement son service de livraison aux clients à l'horizon 2025, et d'atteindre la neutralité carbone à l'échelle de l'entreprise d'ici 2030.

Au vu des difficultés d'approvisionnement globales, Ikea entend également augmenter l'offre de produits fabriqués localement. Actuellement, 70% des articles vendus en Suisse sont produits en Europe.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Économie

Redressement de l'activité suisse de fusions-acquisitions en 2021

Publié

le

Devisée à 5,8 milliards de dollars, la reprise de The Bountiful par le géant alimentaire Nestlé constitue la plus grande transaction "suisse" réalisée jusqu'ici en 2021 (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L'année 2021 s'est montrée jusqu'ici davantage propice aux fusions-acquisitions d'entreprises que la précédente. Entre janvier et août, le nombre d'opérations a bondi en Suisse de 53% à 518, pour un volume de près de 31,2 milliards de francs, en progression de 55%.

Ce redressement est à relativiser puisqu'il intervient après une véritable chute de l'activité causée par l'éclatement de la crise sanitaire, rappelle mercredi le groupe de conseil Boston Consulting Group (BCG) dans une étude. Les statistiques mensuelles vont dans le sens d'une normalisation de l'activité, le nombre d'opérations enregistrées en Suisse dépassant ou égalant la moyenne à long terme de 53.

Devisée à 5,8 milliards de dollars, la reprise de The Bountiful par le géant alimentaire Nestlé constitue la plus grande transaction "suisse" réalisée jusqu'ici en 2021. La vente pour 4,7 milliards de la division de spécialités (LSI) du chimiste Lonza aux fonds Bain et Cinven se classe en deuxième position, tandis que l'acquisition de Firestone par le cimentier Holcim pour 3,4 milliards complète le podium.

Parmi les autres entreprises de l'indice SMI à entrer dans le top dix figurent le géant pharmaceutique Roche, qui a racheté Genmark Diagnostics pour 1,8 milliard de dollars, et la société de capital-investissement Partners Group, qui a déboursé 1 milliard pour s'emparer de l'italien Eolo.

L'ampleur du rebond des fusions-acquisitions en Suisse s'avère inférieur à celui constaté globalement. BCG a calculé une multiplication par 2,2 des transactions et des volumes, à respectivement 24'161 opérations et 2831 milliards de dollars.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Coronavirus

La vaccination de rappel prolonge la validité du certificat d'un an

Publié

le

Le certificat est valable pendant douze mois après la dernière vaccination, a rappelé l'OFSP (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le certificat Covid sera prolongé d'un an après une troisième dose de vaccin contre le coronavirus. C'est ce qu'a annoncé mercredi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) à Keystone-ATS.

Le certificat Covid est valable pendant douze mois après la dernière vaccination. Cela s'applique également à la vaccination de rappel, a indiqué un porte-parole de l'OFSP. Des informations contradictoires avaient circulé mardi sur l'effet de cette vaccination de rappel sur la validité du certificat.

Lors d'une conférence de presse, Patrick Mathys, chef de la section Gestion de crise et collaboration internationale de l'OFSP, a indiqué que le certificat ne serait pas prolongé. En soirée, le président de la commission fédérale pour les vaccinations, Christopoh Berger, a rectifié le tir dans l'émission de la SRF "10 vor 10".

Mais le rappel du vaccin n'est pas là pour prolonger le certificat, a-t-il précisé. "Nous voulons offrir le rappel aux personnes qui ne disposent plus d'une protection maximale".

L'autorité de surveillance des médicaments Swissmedic a donné mardi le feu vert au rappel de la vaccination contre le coronavirus pour les produits Biontech/Pfizer et Moderna. La troisième piqure est autorisée pour les personnes "particulièrement vulnérables" et celles ayant un système immunitaire affaibli dès 12 ans.

La Confédération recommande à toutes les personnes de plus de 65 ans de se faire administrer une troisième dose, au plus tôt six mois après une vaccination complète.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Les craintes inflationnistes font bondir les taux hypothécaires

Publié

le

Selon l'indice hypothécaire concocté par Moneyland, les taux directeurs moyens pour une hypothèque fixe sur dix ans ont augmenté de 20 points de base (pb) à 1,31%, et se retrouvent ainsi à leur niveau le plus élevé depuis mars 2019 (archives)., (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Les craintes liées à l'inflation ont propulsé les taux hypothécaires à des sommets pluriannuels ces derniers mois. Le taux fixe sur dix ans par exemple est remonté à son plus haut niveau depuis le printemps 2019, signe que l'inflation semble être partie pour durer.

Depuis fin août jusqu'à fin octobre, les taux hypothécaires connaissent un fort mouvement haussier. Selon l'indice hypothécaire concocté par Moneyland, les taux directeurs moyens pour une hypothèque fixe sur dix ans ont augmenté de 20 points de base (pb) à 1,31%, et se retrouvent ainsi "à leur niveau le plus élevé depuis mars 2019", signale Benjamin Manz, directeur du comparateur en ligne, cité dans le document.

Sur la même période, les taux pour une hypothèque fixe d'une durée de cinq ans, traditionnellement moins volatils que leurs homologues à plus longue échéance, ont grimpé de 9 pb pour s'établir à 1,02%, leur plus haut niveau depuis avril 2020, juste après l'éclatement de la crise de Covid-19. Sur un délai de 15 ans, toujours à taux fixe, elles ont bondi de 26 pb à 1,61%.

"Une des raisons de la hausse des taux hypothécaires est la résurgence des craintes d'inflation", indique Felix Oeschger, analyste auprès de Moneyland. Un nombre croissant d'observateurs doute de la nature temporaire des taux d'inflation actuels comme le prétendaient les banques centrales.

Une inflation plus forte ou plus longue pourrait amener les instituts d'émission à relever leurs taux directeurs, ce qui se traduirait par un renchérissement des hypothèques.

La hausse des taux hypothécaires est fortement corrélée à celle des rendements sur les marchés obligataires. Ainsi celui de l'emprunt de la Confédération à dix ans est remonté de près de -0,43% en août à -0,04%.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X