Rejoignez-nous

Suisse

Multinationales responsables: l'économie fait front

Publié

,

le

Pour l'économie, l'initiative "pour des multinationales responsables" est "nuisible". (Image d'illustration - ©Keystone-ATS)

L'économie reste sur ses gardes face à l'initiative "pour des multinationales responsables". Quatre organisations faîtières sont montées au front mardi, deux semaines après que le comité économique a plaidé pour le "non".

Lors d'une conférence de presse en ligne, les présidents d'Economiesuisse, de l'Union suisse des arts et métiers (USAM), de l'Union patronale suisse et de l'Union suisse des paysans (UPS) ont dénoncé une initiative "nuisible". Elle s'appuierait sur les mauvais instruments.

Le président d'economisuisse, Christoph Mäder, a souligné l'engagement des entreprises suisses en faveur des droits de l'homme et des normes environnementales internationales. L'initiative "pour des multinationales responsables" ne tient, selon lui, pas compte de la souveraineté des Etats. Par conséquent, elle rendrait beaucoup plus difficile la coopération axée sur le dialogue entre entreprises, Etats et firmes locales.

Plutôt que développer des marchés au bénéfice des populations locales, les entreprises suisses devraient, dans ce cas, éviter tout risque et revoir leur engagement, en particulier dans les pays du tiers-monde, a-t-il ajouté.

"Un autogoal en pleine crise du Covid"

Les faîtières craignent que la Suisse ne marque un "autogoal" en acceptant l'initiative dans un contexte de crise économique. "Si l'initiative est acceptée, la Suisse en tant que site économique subira un préjudice durable", a déclaré Valentin Vogt, président de l'Union patronale suisse.

Le président de l'USAM, Fabio Regazzi, dénonce "un dénigrement de l'économie" par les initiants. Il craint qu'en cas d'acceptation du texte les risques juridiques ne se répercutent sur les fournisseurs et d'autres acteurs. "Cet effet domino finirait par frapper l'entreprise dont le service juridique est le moins doté. Celui qui n'accepterait pas de signer un tel contrat serait simplement exclu de la chaîne d'approvisionnement", a-t-il expliqué.

En cas de "oui" le 27 novembre, les entreprises agricoles seront également fortement touchées selon Markus Ritter, président de l'UPS. Il a notamment cité les entreprises partenaires des secteurs agricole et alimentaire qui ont des fournisseurs à l'étranger. "Il est presque impossible pour les agriculteurs de vérifier si les règles sont respectées lorsqu'ils importent par exemple de l'engrais, du carburant ou des machines de l'étranger", a-t-il déclaré.

Répercussions juridiques

L'initiative et "son énorme charge administrative" servirait les intérêts des avocats et non les populations locales, selon Felix Dasserm, partenaire et avocat de la société Homburger.

Le contre-projet mis au point par le Conseil fédéral et le Parlement place en revanche la Suisse à la pointe de la protection des droits de l'homme et de l'environnement, ont affirmé les quatre faîtières. Les règles de transparence contenues dans la proposition sont bien plus efficaces que des actions en responsabilité, a déclaré Felix Dasserm.

A contrario des quatre faîtières opposées au texte, un comité d'entrepreneurs "Economie pour des entreprises responsables" s'est engagé fin octobre en faveur de l'initiative. Le comité réunit près de 300 dirigeants d'entreprises.

Deux sondages voient actuellement une majorité de personnes en faveur de l'initiative. Selon le premier sondage de la SSR publié en octobre, 63 % des sondés, contre 33% de "non", se disaient en faveur de l'initative. Tamedia, compte 57% de "oui", contre 42% de "non".

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

"Rush" de Måneskin en tête des classements en Suisse

Publié

le

Maneskin au Global Citizen Festival à Central Park à New York en septembre dernier. (© KEYSTONE/FR171797 AP/BRITTAINY NEWMAN)

Le nouvel album de Måneskin, "Rush !", sorti le 20 janvier, a conquis les classements mondiaux. Il se place en tête des ventes dans sept pays, dont la Suisse, l'Italie, la France, le Japon, la Belgique, les Pays-Bas et la Lituanie.

L'album est également dans le Top 5 dans 10 pays, dont le Royaume-Uni (#5), l'Allemagne (#3), la Finlande et bien d'autres.

Ces résultats s'ajoutent à la troisième place du classement Spotify Debut Albums lors du premier week-end aux États-Unis et dans le monde, et au démarrage - 24 heures seulement après la sortie - dans le classement iTunes à la première place dans 20 pays, dont l'Italie, les États-Unis, la France et d'autres. Il se place également dans le top 20 dans 39 pays, dont le Royaume-Uni et le Japon, tous deux à la troisième place.

Confirmant leur succès international, Victoria, Damiano, Thomas et Ethan ont récemment interprété "Gossip" en direct aux côtés de Tom Morello en tant qu'invités du célèbre Tonight Show de Jimmy Fallon.

Produit principalement par Fabrizio Ferraguzzo et Max Martin, l'album a été enregistré à Los Angeles, en Italie et à Tokyo. L'album - qui contient les singles déjà sortis "Mammamia", "Supermodel", la ballade "The Loneliest" et le récent "Gossip" avec la collaboration de Tom Morello - arrive au moment où le groupe se prépare à reprendre le Loud Kids Tour, produit et organisé par Vivo Concerti.

Le volet 2022 - qui a fait une tournée au Mexique, au Canada et en Amérique du Nord et du Sud - s'est terminé à Las Vegas le 16 décembre.

La tournée mondiale reprendra le 23 février 2023, et s'arrêtera dans toute l'Europe, touchant les arènes les plus importantes d'Italie, et se terminera par quatre dates spéciales : au Stadio Olimpico de Rome, les 20 et 21 juillet 2023, et au stade San Siro de Milan, les 24 (complet) et 25 juillet 2023. En Suisse, le jeunes Italiens sont attendus au Hallenstadion de Zurich le 26 avril. Pour les concerts de 2023, 500'000 billets ont déjà été vendus.

La discographie de Måneskin compte actuellement 320 certifications dans le monde, avec 18 disques de diamant, 253 disques de platine et 48 disques d'or. Le groupe est nommé aux Grammy Awards 2023 dans la catégorie Meilleur nouvel artiste, après avoir clôturé une année 2022, pavée de récompenses : parmi elles, il y a la chanson rock préférée aux American Music Awards avec "Beggin' " et la meilleure vidéo alternative aux Mtv Video Music Awards pour le clip de " I wanna be your slave " (une première pour un artiste italien), une chanson qui a également remporté le prix de la meilleure chanson rock aux Billboard Music Awards. Måneskin a encore reçu le prix du meilleur nouvel artiste alternatif aux iHeart Music Awards 2022, où ils ont reçu deux nominations : meilleur groupe de l'année et artiste alternatif de l'année.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / Adnkronos

Continuer la lecture

Genève

Le salon de l'automobile revient à Genève, après quatre annulations

Publié

le

Les organisateurs du Salon international de l'automobile de Genève disent avoir signé un contrat avec Palexpo, où devrait se tenir l'édition 2024 (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le Salon international de l'automobile de Genève devrait faire son retour à Genève en 2024, après quatre ans d'absence. "Un contrat a été signé avec Palexpo", annonce son directeur, Sandro Mesquita, dans la Tribune de Genève de samedi.

Après trois annulations dues à la pandémie de Covid-19, l'édition 2023 avait aussi été supprimée. Evoquant des incertitudes géopolitiques et économiques mondiales, ayant empêché de nombreuses marques de s'engager dans la cité de Calvin, les organisateurs ont programmé un salon de l'automobile en octobre à Doha, au Qatar.

M. Mesquita affirme dans le journal qu'il n'y a pas de compétition entre les deux sites. "Ce sont des manifestations complémentaires dont le succès sera profitable aux deux. De toute manière, il n'a jamais été question de quitter Genève", assure-t-il.

Le directeur du salon remarque cependant que "ce sont les marques automobiles qui auront le dernier mot". "Beaucoup de marques font désormais l'impasse sur les salons, d'autres y reviennent", ajoute-t-il.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Les PME suisses se préparent à une escalade avec la Chine

Publié

le

Les entreprises suisses se préparent à des tensions croissantes avec la Chine (archives). (© KEYSTONE/AP/Michael Probst)

Les PME suisses orientées vers le marché asiatique délocalisent leur production au Vietnam, en Thaïlande ou en Inde, constate samedi Simone Wyss Fedele, chargée de la promotion des exportations suisses. Elles se préparent à une escalade en Chine.

"Nous voyons une tendance: 'Chine+1'", déclare la directrice de la promotion des exportations Switzerland Global Enterprise (S-GE) dans un entretien diffusé par la Schweiz am Wochenende.

La régionalisation dans le commerce international est actuellement au centre des préoccupations, ajoute-t-elle. "Les entreprises implantent le développement et la production en Asie pour l'Asie, en Europe pour l'Europe et en Amérique pour l'Amérique. La mondialisation devient régionale".

"Sans l'Europe, rien n'est possible"

Mais, malgré les risques, la Chine reste très importante, poursuit Mme Wyss Fedele. "C'est notre troisième partenaire commercial. Dans le futur, elle sera probablement le deuxième pays le plus important après les États-Unis" d'Amérique. En cas d'urgence, chaque entreprise doit savoir pour quel pays elle opte, poursuit-elle.

"Nous pensons qu'une formation rigide de blocs est possible, mais peu probable. Mais si cela devait arriver, les entreprises suisses choisiraient le bloc européen - c'est le retour que nous recevons - et indirectement les Etats-Unis. Sans l'Europe, rien n'est possible", précise la responsable. "L'Europe dans son ensemble est notre principal partenaire commercial et le restera au cours des 20 prochaines années".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Pas la soirée des Romands

Publié

le

Marc Wieser inscrit le 3-2 décisif pour Davos contre Fribourg (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Ce ne fut pas la soirée des Romands en National League. Fribourg a été battu par Davos (3-2), Bienne par Langnau (3-1) et Ajoie par Lugano (5-2).

Fribourg et Bienne, trajectoires similaires. Les deux clubs ont enchaîné un quatrième revers de rang. Dans leur antre, les Dragons ont cédé dans le troisième tiers sur un joli effort de Marc Wieser qui a dominé Ryan Gunderson à la 56e.

Avant cela, un doublé de Matej Stransky avait permis aux Grisons de tenir le choc de l'ouverture du score de Killian Mottet (18e). Mais la belle histoire sur le banc des Dragons, c'est bien entendu le 2-2 signé Kevin Etter (36e). Le jeune attaquant fribourgeois de 19 ans a donc marqué son premier but en National League à l'occasion de son premier match. Mais la responsabilité du gardien Aeschlimann est clairement entachée.

Ceci dit, Davos n'a pas volé son succès en tirant 12 fois au but au cours de la troisième période, contre seulement quatre tentatives pour les hommes de Christian Dubé.

Bienne ne gagne plus

Bienne avait l'occasion de relever la tête face à Langnau à domicile, mais les joueurs d'Antti Törmänen se sont pris les pieds dans le tapis (1-3). Et voilà une quatrième défaite consécutive pour les Seelandais alors qu'ils fêtaient le retour de Joren van Pottelberghe dans les cages biennoises.

Les coéquipiers de Gaëtan Haas peuvent se mordre les gants, eux qui ont tiré 44 fois sur la cage de Charlin. Les Tigres ont eux joué le coup à fond en profitant de leur premier power-play. Pesonen y est allé de son doublé pour les Emmentalois.

A noter que les premiers pas de Matthias Rossi avec Langnau ne se passent pas de la meilleure des manières. Face à Fribourg, l'ancien joueur de Gottéron avait touché le genou de Marcus Sörensen. Heureusement pour le Suédois, ce dernier n'a pas manqué de match. Cette fois, Rossi y est allé franchement sur Luca Cunti. Les arbitres ont renvoyé le coupable au vestiaire.

Lugano n'a connu aucun problème pour venir à bout d'Ajoie. Les Tessinois ont rapidement mené 5-0 avant que les Jurassiens ne parviennent à réduire le score en fin de rencontre. Lugano semble s'accrocher à sa 10e place.

Zoug remonte gentiment au classement. Le double champion de Suisse a dominé Berne 4-1 et n'a plus que deux points de retard sur Fribourg, 6e.

Et enfin dans le derby zurichois, Zurich a réussi à repartir de la banlieue avec les trois points. Un succès 4-3 qui doit pas mal à Simon Bodenmann. Le futur ex-joueur des Lions a inscrit un doublé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Aucun joueur ne devine la bonne combinaison de l'Euro Millions

Publié

le

Pas de gros lot au tirage vendredi. (© KEYSTONE/THOMAS DELLEY)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 8, 9, 15, 19 et 31, ainsi que les étoiles 10 et 12.

Lors du prochain tirage mardi, 64 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/euromillions

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Sagittaire

Climat céleste propice à l’éveil ou à la continuité d’une passion reposant sur une entente sensuelle, profonde et assurément durable…

Les Sujets à la Une

X