Rejoignez-nous

Suisse

Rocade au gouvernement : nouvelles têtes pour quatre départements

Publié

,

le

Le Conseil fédéral, dans sa nouvelle composition, s'est réparti les départements. (archives) (©KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

La nouvelle année rimera avec un grand chamboulement au Conseil fédéral. Des nouvelles têtes apparaîtront dans pas moins de quatre départements. Simonetta Sommaruga et Guy Parmelin changent de discastère. Viola Amherd se retrouve reléguée au DDPS.

Les sept ministres s'étaient déjà rencontrés vendredi, mais n'étaient pas parvenus à s'entendre à ce stade. Une nouvelle séance a eu lieu lundi. Ministre de justice et police, la socialiste Simonetta Sommaruga reprend le Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC).

A la tête de la défense depuis 2016, l'UDC Guy Parmelin a quant à lui obtenu Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR). Concernant les deux nouvelles conseillères fédérales, le gouvernement a dû procéder à un vote pour préciser leur département.

La libérale-radicale Karin Keller-Sutter se voit attribuer le Département fédéral de justice et police (DFJP) et la démocrate-chrétienne Viola Amherd le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS). Pour la première fois de l'histoire, l'armée sera dans les mains d'une femme.

Au niveau des suppléances, Karin-Keller Sutter a tout de même obtenu l'Economie et Viola Amherd le DETEC. Ueli Maurer reste chef du Département fédéral des finances (DFF), Ignazio Cassis du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et Alain Berset du Département fédéral de l’intérieur (DFI).

DETEC à nouveau au PS

Simonetta Sommaruga peut désormais diriger le département qui lui avait échappé il y a huit ans lorsqu'elle avait succédé à Moritz Leuenberger. Le dicastère était passé dans les mains de la PDC Doris Leuthard. Les socialistes ont une grande expérience dans ce département. Ils l'ont dirigé pendant 27 ans depuis 1960.

Des chantiers complexes attendent la Bernoise. Il faudra notamment parachever la sortie du nucléaire ainsi que la libéralisation du marché de l'électricité. Mais aussi encadrer la restructuration du réseau postal, accompagner la privatisation partielle de PostFinance et finaliser les contours du futur paysage audiovisuel dans la nouvelle loi sur les médias électroniques.

Viticulteur à l'économie

Avec Guy Parmelin, c'est un ancien viticulteur qui reprend les rênes du DEFR. Un seul UDC a dirigé l'Economie depuis 1960: Friedrich Traugott Wahlen, et ce pendant un an et demi. Le département est depuis 2010 dans les mains du PLR Johann Schneider-Ammann.

Guy Parmelin marche dans les pas d'un autre Vaudois: le PLR Jean-Pascal Delamuraz avait aussi fait ses premières armes à la défense avant de prendre son essor à l'économie.

Union européenne

La première tâche de l'UDC sera de régler la question des mesures d'accompagnement à la libre circulation des personnes dans le dossier européen. Sa position partisane pourrait être un handicap face au refus des syndicats de faire des concessions face à l'UE.

Sur l'accord-cadre avec l'Union européenne, ainsi que sur la politique agricole de la Confédération PA 2022+, Guy Parmelin a botté en touche devant la presse. "Il est prématuré de donner déjà des pistes de réflexion", a-t-il assuré, estimant qu'il lui fallait d'abord attendre les résultats des procédures en cours.

Interrogé sur son niveau d'anglais, nécessaire pour un ministre amené à collaborer avec l'extérieur, le Vaudois a assuré bien maîtriser un "anglais passif" et mis en avant l'usage de traducteur.

Plus d'UDC au DDPS

Le PDC n'avait quant à lui plus été à la tête de du Département de la défense depuis Arnold Koller, qui y était resté deux ans de 1987 à 1989 avant de reprendre le DFJP. Le DDPS est resté en mains du même parti l'UDC durant 20 ans.

"Il est sain qu'une autre formation reprenne les dossiers pour les faire avancer avec l'appui du collège", a déclaré Guy Parmelin devant la presse. Ce sera l'occasion pour le nouveau chef d'apporter une vision différente.

Il n'en reste pas moins que le ministre sortant refile à la nouvelle venue la patate chaude de l'achat de nouveaux avions de combat.

Retour du PLR au DFJP

Les libéraux-radicaux n'ont quant à eux pas été nombreux à diriger la Justice et la Police, un département aux mains de Simonetta Sommaruga depuis 2010. Avant Karin Keller-Sutter, les PLR Rudolf Friedrich (1983-1984) puis Elisabeth Kopp (1984-1989) se sont succédé au DFJP.

La nouvelle élue peut se prévaloir d'une certaine expérience puisqu'elle avait dirigé ce dicastère au niveau cantonal. Karin Keller-Sutter devra vraisemblablement affronter le référendum contre le durcissement de la législation sur les armes. Et plus tard, l'initiative contre le niqab, contre lequel le Conseil fédéral compte lutter avec une série de mesures ciblées, ainsi que l'initiative de l'UDC contre la libre circulation des personnes.

(ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Voie dégagée pour la réalisation du tram Nations-Grand-Saconnex

Publié

le

Des arbres seront coupés le long de la route de Ferney pour réaliser le tram Nations-Grand-Saconnex, regrettent les opposants. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

A Genève, la réalisation de la ligne de tram Nations-Grand-Saconnex ne subira pas de contretemps. Un référendum avait été lancé contre la constitution, au profit de l'Etat de Genève, d'emprises sur des terrains propriété de la commune. Invités à se prononcer dimanche, les électeurs du Grand-Saconnex ont accepté ce transfert à une majorité de 51,54%.

Le taux de participation a atteint 38,84%, indique le site de l'Etat de Genève. Le nombre de oui s'est élevé à 1485, contre 1396 non. La ligne de tram Nations-Grand-Saconnex doit être mise en service en 2026. L'investissement se monte à 193 millions de francs. La Confédération subventionne 40% du budget.

Pour réaliser le projet, il est nécessaire, pour la commune du Grand-Saconnex et des privés, de céder provisoirement ou définitivement à l'Etat de Genève, des terrains leur appartenant. 29 parcelles sont concernées, représentant 2,5 hectares en tout. Le Conseil municipal de la commune avait accepté l'opération.

Un comité référendaire de citoyens et d'associations de quartier s'était toutefois constitué pour empêcher ce transfert. Ce comité ne s'opposait pas à la construction d'une ligne de tram, mais déplorait le gigantisme de l'ouvrage et le fait qu'il mettra en péril certains espaces verts et que des arbres centenaires seront sacrifiés.

Du côté des autorités, on s'est défendu en indiquant que le projet de tram et son tracé avaient fait l'objet d'une vaste consultation et que, tout au long du processus, la population a pu donner son avis. Elles rappellent que ce projet ferroviaire a été déclaré d'utilité publique cantonale et régionale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

L'assistance au suicide ancrée dans une loi en Valais

Publié

le

Les partis étant parfois eux-mêmes divisés, un comité interpartis s'était formé pour soutenir la loi. Ici Jérôme Desmeules, UDC, Sylvie Anselin Masserey, PLR, Xavier Mottet, PLR, Claire-Lise Bonvin, Le Centre, et Thomas Birbaum, PLR dans l'attente des résultats à Sion. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les Valaisans ont largement accepté dimanche une loi qui encadre la pratique de l'assistance au suicide en institution. La nouvelle loi garantit aussi l'accès aux soins palliatifs.

La loi sur les soins palliatifs et l'encadrement de la pratique de l'assistance au suicide en institution (LSPASI) a été acceptée par 76,55% des votants. La participation s'est élevée à 38,84%.

Dans le Haut-Valais, où en 2021 un seul EMS autorisait ses résidents à recourir à l'aide au suicide, l'objet a également été largement approuvé (65,47%). Le clivage géographique observé lors des débats au parlement ne s'est donc pas confirmé dans les urnes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

Le Valais dit "oui" à une hausse des allocations familiales

Publié

le

Le montant des allocations familiales passera de 275 à 305 francs par mois (image symbolique/archives) (© KEYSTONE/DPA Deutsche Presse-Agentur GmbH/PETER KNEFFEL)

Le Valais a décidé dimanche d'une hausse générale des allocations familiales. Il a suivi à une large majorité le parlement et le gouvernement cantonaux.

La population valaisanne a soutenu la révision de la loi cantonale sur les allocations familiales qui octroie une hausse de 30 francs à toutes les familles, le montant passant ainsi de 275 à 305 francs par mois, par enfant. 52'227 personnes s'y sont montrées favorables, (61,94%), contre 32'094. L'objet a mobilisé 38,85% de l'électorat.

Le coût supplémentaire de la mesure est estimé à entre 22 et 25 millions de francs environ, supportés de manière paritaire entre salariés et employeurs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

L'assistance au suicide ancrée dans une loi en Valais

Publié

le

L'assistance au suicide en institution est au coeur de la loi sur les soins palliatifs et l’encadrement de la pratique de l’assistance au suicide en institution (LSPASI). (image symbolique/archives) (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Les Valaisans ont largement accepté dimanche une loi qui encadre la pratique de l'assistance au suicide en institution. La nouvelle loi garantit aussi l'accès aux soins palliatifs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Un homme meurt dans un chalet de St-Légier (VD)

Publié

le

Un homme a péri dimanche matin dans l'incendie de son chalet à St-Légier (photo d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Un homme a perdu la vie dimanche matin dans l'incendie d'un chalet isolé, situé sur la commune de St-Légier-La-Chiésaz (VD). Son épouse a pu être sortie des flammes et, gravement blessée, conduite au CHUV.

L'alerte a été donnée vers 07h30, relève la police cantonale vaudoise dans un communiqué. Elle indique que les secours sont arrivés rapidement sur place, où le chalet était alors "totalement la proie des flammes."

La femme a pu être secourue, mais pas son mari et leur chien, restés à l'intérieur de l'habitation. Celle-ci a été entièrement détruite. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'incendie.

Ce sinistre a nécessité l’intervention d'une trentaine de sapeurs-pompiers du SDIS Riviera et du centre de renfort Châtel-Remaufens, de deux patrouilles police Riviera et deux patrouilles de la gendarmerie vaudoise. Deux ambulances ont aussi été dépêchées sur les lieux.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X