Rejoignez-nous

Suisse Romande

Man’s World se cherche un public romand à Beaulieu Lausanne

Publié

,

le

Man’s World prend ses quartiers à Beaulieu Lausanne… Dans la halle 10, ce salon dédié à l’univers masculin propose, les vendredi et samedi 1er et 2 septembre, les produits d’une cinquantaine d’artisans, dont un grand nombre de la région.

Après deux éditions à Zurich, Man’s World vient chercher un public romand. Mais si le salon a pour but d’attirer les hommes, il n’est pas question de laisser les femmes sur la touche. David Morand, responsable Man’s World pour la Suisse romande :

David MorandResponsable Man’s World pour la Suisse romande

Le salon veut proposer plus qu’une découverte de produits... David Morand :

David MorandResponsable Man’s World pour la Suisse romande

Le salon joue sur les clichés et les codes masculins, mais les femmes représentaient tout de même 30% des visiteurs lors des deux premières éditions à Zurich. David Morand :

David MorandResponsable Man’s World pour la Suisse romande

Plus d’infos sur www.mansworld.com

Crédits photo : MAN’S WORLD Suisse SA

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse Romande

Olympic bat Massagno en finale de Coupe

Publié

le

Boris Mbala (à gauche) s'est montré décisif dans le camp d'Olympic samedi (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Fribourg Olympic a décroché la 11e Coupe de Suisse de son histoire, la cinquième sur les sept dernières éditions.

La troupe de Petar Aleksic s'est imposée 86-76 face à son grand rival Massagno samedi à Fribourg dans une finale qui a tenu ses promesses.

Enfin vainqueur d'un premier trophée en janvier (SBL Cup), Massagno n'est donc pas parvenu à doubler la mise. Le leader du championnat abordait pourtant cette finale avec une pression moindre, face à des Fribourgeois dont la saison s'avérera forcément moins fructueuse que la précédente (triplé Championnat/Coupe de Suisse/SBL Cup).

Mais les hommes de Robbi Gubitosa ont probablement perdu trop d'énergie à devoir courir après le score, après un deuxième quart-temps raté. Leur manque d'adresse au lancer-franc (13/25) et le manque de réussite de leur "sniper" patenté Dusan Mladjan (6 points, à 2/8 au tir) leur ont également coûté cher.

Mbala décisif

Olympic pensait peut-être avoir déjà fait le plus dur en reprenant 15 longueurs d'avance à la 24e minute (54-39), un écart déjà créé juste avant la mi-temps (43-28 après 19'06). Emmené par Marko Mladjan (25 points), Massagno n'a cependant rien lâché, revenant à un point (60-59) à 9'18'' de la fin grâce à un partiel de 20-6.

Mais la défense fribourgeoise s'est resserrée et musclée au meilleur moment. Et le capitaine Boris Mbala (18 points au total) a montré la voie à suivre en attaque en réussissant 8 points d'affilée, dont deux paniers primés armés en l'espace de 40 secondes à la 35e, redonnant ainsi de l'air à son équipe (72-60 avec 5'08'' à jouer).

Fribourg Olympic a ensuite parfaitement géré le "money time" d'une rencontre disputée dans une ambiance de folie devant près de 3000 spectateurs (dont des centaines de Tessinois). Le panier à 3 points inscrit par Milos Jankovic à 1'59'' du "buzzer" a ôté tout espoir à Massagno, alors à nouveau mené de plus de 10 points (80-69).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

Le PS du Valais romand lance huit candidats pour les fédérales

Publié

le

En automne 2023, les Suisses éliront celles et ceux qui siégeront dans les deux Chambres du Parlement (ici le National). Samedi, le parti socialiste du Valais romand a élu ses candidats (archives). (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Le PS du Valais romand a désigné samedi huit candidats pour les élections fédérales d'octobre prochain. Pour le National, la liste sera emmenée par le sortant Emmanuel Amoos.

Quelque 150 membres du parti socialiste du Valais romand (PSVr) réunis en congrès samedi après-midi à Haute-Nendaz ont désigné par acclamation les sept candidats au Conseil national. La liste, composée de trois femmes et quatre hommes, sera emmenée par le conseiller national sortant Emmanuel Amoos.

L'élu socialiste est entré sous la Coupole en cours de législature, en juin 2021, pour occuper le siège laissé vacant par Mathias Reynard, élu au Conseil d'Etat valaisan. Domicilié à Sierre, Emmanuel Amoos "fait un super travail à Berne. Il est très impliqué sur le terrain et très rassembleur", indique le président du parti Clément Borgeaud.

Sur la liste figurent six autres candidats: l'actuelle cheffe du groupe PS et gauche citoyenne au Grand Conseil valaisan Sarah Constantin, les députés au Grand Conseil Florian Chappot, Paola Riva Gapany et Christian Roduit, la députée suppléante Emilie Teixeira Perren ainsi que Yannick Morand.

Deuxième siège

Au Conseil national, le parti espère récupérer le deuxième siège perdu en 2015. Une ambition qui "va nécessiter beaucoup de travail", concède Clément Borgeaud, mais son parti est prêt à se lancer dans la bataille "avec des candidatures fortes, aux profils et expériences variées".

Le PSVR se réjouit des listes que présenteront les Jeunesses, les Femmes et le PS60+ du Valais romand lors des fédérales. "Cette multiplicité montre l’engagement fort de nos camarades dans toutes nos sections spécifiques", relève Clément Borgeaud. Des apparentements et sous-apparentements devraient se faire avec le PS du Haut-Valais, le POP Valais, ainsi que les Verts pour une "grande campagne de gauche".

Le jeu sera particulièrement serré: tous les élus au National de la députation valaisanne (2 UDC, 3 Centristes, 1 PLR, 1 socialiste et 1 Vert) à Berne briguent un nouveau mandat.

"Un vrai choix"

Les militants du Valais romand ont aussi lancé samedi l'actuelle conseillère municipale de Monthey Aferdita Bogiqi dans la course pour les Etats. "Avec cette candidate, modèle d'intégration et d'engagement, dont le profil parle à une grande partie de la population, nous offrons un vrai choix aux électrices et électeurs", souligne Clément Borgeaud.

Le PSVr dispose d'un budget de campagne d'environ 90'000 francs.

Les socialistes du Haut-Valais devraient prochainement valider la candidature de Claudia Alpiger pour les Etats.

Nouveau système

Concernant l'élection au Conseil des Etats, le système actuel qui soumet à la population un choix de plusieurs listes partisanes est remplacé avec l'entrée en vigueur de la loi cantonale sur les droits politiques révisée. L'automne prochain, le citoyen se verra donc proposer une seule liste avec tous les noms des candidats au Conseil des Etats.

Figureront d'abord les noms des sortants, par ordre alphabétique, puis ceux des autres candidats, par ordre alphabétique également; le citoyen devra en cocher deux. Actuellement, et depuis 1857, le Valais a toujours été représenté aux Etats par deux élus issus des rangs du Centre (ex-PDC).

Au total, dix personnes composent la députation valaisanne à Berne, huit au National, deux aux Etats.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

Elfic sacré pour la 3e fois consécutive

Publié

le

Juliunn Redmond a brillé en inscrivant 37 points pour Elfic en finale de Coupe (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Elfic Fribourg n'a pas failli.

Les joueuses du coach Romain Gaspoz ont remporté leur troisième Coupe de Suisse d'affilée, la sixième au total en incluant les deux conquises par City Fribourg, en écrasant Pully 93-43 samedi en finale à Fribourg.

Invaincues cette saison sur la scène nationale, les Elfes ont comme prévu survolé les débats face aux Pulliéranes. Auteures d'un début de match idéal (8-0 après 2'20''), elles ont certes connu un léger passage à vide qui a permis à leurs adversaires de recoller à un point (8-7). Mais elles ont pris le large dès le deuxième quart.

Juliunn Redmond et Gabriele Nikitinaite ont conjugué leurs efforts pour inscrire 32 des 36 premiers points d'Elfic, qui a pris 20 longueurs d'avance à la 15e (36-26). L'arrière américaine a terminé cette partie avec 37 unités à son compteur (et 7 rebonds), la shooteuse lituanienne avec 31 points (grâce à un 7/15 à 3 points).

En route vers un troisième triplé Championnat/SBL Cup/Coupe de Suisse consécutif, Elfic Fribourg n'a pas laissé échapper le moindre titre depuis la Coupe de la Ligue 2020 (défaite en finale face à Winterthour). Les Fribourgeoises en sont à 11 trophées remportées à la suite si l'on inclut la SuperCoupe. L'absence de leur capitaine Marielle Giroud, blessée, ne change finalement pas grand-chose...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Une marche pour sortir la Suisse de sa léthargie face au climat

Publié

le

Les marcheuses et les marcheurs avaient enfilé leurs imperméables pour cette première étape qui devait les mener jusqu'à Mies (VD). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Les participantes à la Marche Bleue ont entamé samedi, à Genève leur voyage de 21 jours qui doit les mener à Berne. Là, elles remettront aux autorités fédérales une pétition demandant que la Suisse respecte l'accord de Paris sur le climat de 2015.

Face au changement climatique, le temps n'est plus aux palabres, mais à l'action, ont souligné avant le départ les quatre initiatrices de la marche, la professeur d'université Julia Steinberger, l'avocate Irène Wettstein, l'infectiologue Valérie D'Acremont et la directrice du CSP Vaud Bastienne Joerchel.

Laisser le climat dériver aura de graves incidences sur la santé, l'alimentation, la biodiversité. Et les plus vulnérables seront les premiers touchés. Or, aujourd'hui, les Etats sont loin de respecter les objectifs de réduction d'émissions de gaz à effet de serre de l'accord de Paris. La Suisse ne fait pas exception à la règle.

Au lieu d'un réchauffement de 1,5 degré par rapport au début de l'ère industrielle, on s'oriente plutôt vers une hausse des températures de 3,2 degrés, a relevé le conseiller administratif de la Ville de Genève Alfonso Gomez, dans son discours devant les marcheuses. Infléchir la courbe nécessitera des mesures draconiennes.

Journées thématiques

Au cours de leur périple de Genève jusqu'à Berne, les participantes à la Marche Bleue s'entretiendront avec les milieux politiques, économiques et associatifs locaux. Des journées thématiques sont aussi programmées. A Lausanne, on débattra de la mobilité de demain, à Neuchâtel d'agriculture et à Fribourg d'économie.

Au total, les marcheuses, accompagnées de quelques marcheurs, parcourront 224 kilomètres jusqu'à Berne. Au Palais fédéral, elles remettront aux autorités une pétition demandant que la Suisse s'engage dans une politique beaucoup plus ambitieuse de réduction de ses émissions de CO2 générés par les combustibles fossiles.

Samedi, la Marche Bleue a démarré sur la place des Nations, devant l'ONU, pour se rendre à Mies, dans le canton de Vaud. Quelque 500 personnes s'étaient inscrites pour cette première étape. La météo pluvieuse et venteuse en a découragé certaines. Environ 150 participantes sont attendues, en moyenne, lors des autres étapes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Bélier

Evitez de vous surmener et de trop forcer sur votre résistance physique sinon vous allezpayer chèrement vos excès. Restez modéré en tout.

Les Sujets à la Une

X