Rejoignez-nous

Virus COVID-19

Coronavirus - les informations du 25 mars

Publié

,

le

(Image prétexte ©EPA/JOEDSON ALVES)
Retrouvez ici l'essentiel des informations majeures de cette journée du 25 mars concernant la pandémie de coronavirus, dans le canton de Vaud, mais également en Suisse et dans le monde.

Le bilan espagnol dépasse celui de la Chine avec 3434 victimes

Le nombre de morts en Espagne dus à la pandémie de Covid-19 dépasse désormais celui de la Chine continentale. Il s'établit à 3434 morts, selon les chiffres publiés par les autorités.

En une journée, 738 personnes ont perdu la vie en Espagne. Cela constitue une très forte accélération par rapport aux 514 morts recensés entre lundi et mardi. Seule l'Italie compte désormais plus de décès dus au coronavirus dans le monde. La Chine, où est apparu le virus, a dénombré jusqu'ici 3281 morts.

>> Notre article à lire ici :  Le bilan espagnol dépasse celui de la Chine avec 3434 victimes

(©KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

"L'humanité entière" menacée, l'ONU lance un plan

La pandémie due au Covid-19 "menace l'humanité entière", a affirmé mercredi le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres. Il a lancé un "Plan de réponse humanitaire mondial" jusqu'à décembre, assorti d'un appel à des dons à hauteur de 2 milliards de dollars.Face à cette menace, "l'ensemble de l'humanité doit riposter. Une action et une solidarité mondiales sont cruciales", a-t-il ajouté, lors de la présentation via vidéo du plan de l'ONU.

"Les réponses individuelles des pays ne vont pas être suffisantes", a fait valoir l'ancien Premier ministre portugais qui avait évoqué la semaine dernière la perspective de "millions" de morts à défaut de solidarité.

>> Notre article à lire ici : "L'humanité entière" menacée, l'ONU lance un plan

Le parlement allemand adopte un plan de 1100 milliards d'euros

Les députés allemands ont voté mercredi des mesures globales d'un montant proche de 1100 milliards d'euros destinées à permettre à l'Allemagne, la première économie européenne, de faire face aux conséquences de la pandémie causée par le nouveau coronavirus. Les membres du Bundestag, la chambre basse du parlement, dispersés dans l'hémicycle, ont notamment approuvé de nouveaux emprunts à hauteur de 156 milliards d'euros pour soutenir entreprises, salariés et système de santé, ainsi que des centaines de milliards de garanties pour les prêts bancaires aux entreprises.

>> Notre article à lire ici : Le parlement allemand adopte un plan de 1100 milliards d'euros

Par ailleurs, en Europe, les dirigeants de neuf pays, dont le Français Emmanuel Macron et l'Italien Giuseppe Conte, ont appelé à la création de corona bonds, un "instrument de dette commun émis par une institution européenne", afin de disposer de fonds importants face à la crise sanitaire.


L'Inde et la Colombie appliquent le confinement de leur population

L'Inde, le deuxième pays le plus peuplé du monde derrière la Chine avec 1,3 milliard d'habitants, est entrée à minuit dans le confinement. "Souvenez-vous que même un seul pas hors de chez vous peut ramener la grave maladie du coronavirus dans votre foyer", a averti le Premier ministre, Narendra Modi, dont le pays recense 519 cas de Covid-19, dont 10 morts.

Dans les rues vides de New Delhi, le pépiement des oiseaux a remplacé l'habituelle cacophonie de klaxons et de cris. A Bombay, un marchand de légumes, Rafiq Ansari, s'inquiète en expliquant qu'il est "de plus en plus difficile de s'approvisionner". "Nous allons être confrontés à des pénuries".

La Colombie, troisième pays le plus peuplé d'Amérique latine avec 48 millions d'habitants, est à son tour entrée en confinement général obligatoire mercredi, afin de tenter d'endiguer une maladie contre laquelle aucun vaccin ni aucun traitement avéré n'existent à ce jour.


Près de 10'000 cas de Covid-19 en Suisse

Le nombre de personnes contaminées par le coronavirus en Suisse s'élève à 9765. Selon le ministre de la santé Alain Berset, le pays s'approche du sommet de la courbe, mais il faut maintenir la discipline.

Le respect des consignes est décisif pour la lutte contre la maladie. Il faut respecter les distances sociales et les consignes d'hygiène, rester le plus possible à la maison, a précisé le conseiller fédéral à la presse. Les entreprises qui ne peuvent pas respecter les consignes doivent fermer.

>> Notre article à lire ici : "Près de 10'000 cas de Covid-19 en Suisse". 

(@UNSPLASH/IBRAHIM BORAN)

Exportations de matériel médical suisse soumises à autorisation

Les exportations de matériel médical de protection seront soumises à autorisation. Le Conseil fédéral a pris mercredi cette mesure pour éviter une pénurie en pleine crise sanitaire du Covid-19. Les nouvelles règles valent dès jeudi.

Au vu de la propagation rapide du SARS-CoV-2, la Suisse fait face à une augmentation drastique de ses besoins en masques, gants, lunettes et blouses. Ce matériel est indispensable pour protéger le personnel médical, justifie le gouvernement.

L’exportation de ce matériel de protection est donc soumise à autorisation. Cette mesure concorde avec une décision similaire prise par l’Union européenne. Elle sera levée dès que la situation se sera améliorée.

>> Notre article à lire ici : Exportations de matériel médical suisse soumises à autorisation

La Suisse étend les restrictions d'entrée à tous les Etats Schengen

Les restrictions d'entrée en Suisse sont étendues à tous les Etats Schengen. Le Conseil fédéral a pris cette décision pour lutter contre la propagation du coronavirus.

La semaine dernière, Berne avait déjà restreint l’entrée en Suisse par voie terrestre ou aérienne depuis l’Italie, la France, l’Allemagne, l’Autriche, l’Espagne et tous les Etats non-membres de l’espace Schengen. Depuis mercredi, ce durcissement s’applique également aux vols en provenance de tous les autres Etats Schengen, sauf le Liechtenstein. L'Union européenne a été informée.

>> Notre article à lire ici : La Suisse étend les restrictions d'entrée à tous les Etats Schengen

Les entreprises peuvent solliciter des crédits dès jeudi

Les entreprises pourront solliciter les crédits cautionnés par la Confédération dès jeudi. Le Conseil fédéral a adopté mercredi l'ordonnance visant à aider les PME en matière de liquidités. Un montant de 20 milliards de francs d'aide est prévu pour le programme gouvernemental.


Nouveau blocage de matériel de protection depuis l'UE

De nouvelles livraisons de matériel de protection contre le coronavirus à destination de la Suisse sont bloquées en France et Allemagne. Et ce malgré l'instruction donnée par l'UE de ne plus soumettre ces exportations dans les pays de l'Association européenne de libre-échange (AELE) à une autorisation spéciale.

>> Notre article à lire ici : Nouveau blocage de matériel de protection depuis l'UE

(©KEYSTONE/Alexandra Wey)

La Suisse a déjà rapatrié 560 Helvètes bloqués

Trois avions ramenant en Suisse des touristes helvétiques bloqués à l'étranger en raison de la crise provoquée par le nouveau coronavirus ont atterri mardi et mercredi à Zurich. Les vols provenaient du Costa Rica, du Maroc et de la Colombie.Pendant les semaines à venir, la Confédération planifie plusieurs dizaines de vols à destination notamment de l'Amérique latine, de l'Asie et de l'Afrique. Jeudi, une liaison est prévue pour Dakar, au Sénégal, samedi une autre pour Santiago du Chili.

>> Notre article à lire ici : La Suisse a déjà rapatrié 560 Helvètes bloqués

Lausanne - La SCCL annule ses loyers commerciaux

Pour venir en aide aux commerçants contraints de fermer boutique, la Société coopérative des commerçants lausannois (SCCL), propriétaire de baux commerciaux, a pris la décision d’annuler tous ses loyers pour le mois d’avril. Cette mesure pourrait être reconduite, si les délais fixés dans l’ordonnance fédérale devaient être prolongés.

>> Notre article à lire ici : Lausanne - La SCCL annule ses loyers commerciaux

Robin Jaunin avec Keystone-ATS

Continuer la lecture
2 Commentaires

2 Comments

  1. Notification automatique: Coronavirus – news from March 25 | En24 News

  2. Marie- Gabrielle Guillaume

    26 mars 2020 à 01:44

    je trouvedommage que les Suisses coincés au Maroc ne puissent pas rentrer dans leur pays....

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Coronavirus - Vaud passe un week-end plutôt calme

Publié

le

Le week-end a été calme dans le canton de Vaud (photo prétexte). KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Le canton de Vaud connaît un week-end plutôt calme, sans gros débordements. Depuis vendredi, une dizaine de bagarres ont été signalées, ainsi qu'une soixantaine de troubles à l'ordre public.

Ce chiffre n'a rien d'exceptionnel pour un canton de 800'000 habitants. Il s'agit d'un niveau plutôt bas, a déclaré dimanche après-midi à Keystone-ATS Jean-Christophe Sauterel, directeur prévention et communication à la police cantonale.

Alors que des rassemblements jusqu'à 30 personnes sont désormais autorisés, quelques attroupements et quelques soirées avinées ont été signalés, notamment dans les zones urbaines, mais "pas au-delà de ce que l'on a habituellement". Parmi les événements qui sortent de l'ordinaire, une "rave party" a été notifiée à Epesses (VD), mais elle a rassemblé moins de 30 personnes, a relevé M.Sauterel.

Continuer la lecture

International

Six millions de personnes contaminées par le coronavirus dans le monde

Publié

le

EPA/RAPHAEL ALVES
Plus de six millions de personnes ont été contaminées par le nouveau coronavirus à travers le monde Le Brésil fait face à une forte expansion qui a incité le pape François à exprimer son inquiétude pour les peuples indigènes d'Amazonie.

L'Amérique latine est devenue le principal terrain de progression de la maladie, et le Brésil le quatrième pays en termes de décès liés au Covid-19. Selon le ministère de la Santé, 28'834 personnes sont mortes de la maladie apparue en Chine en décembre, un bilan qui le place derrière les Etats-Unis (103'781 morts), le Royaume-Uni (38'376) et l'Italie (33'340) et devant la France (28'771) et l'Espagne (27'125).

En outre, 465'166 personnes y ont été infectées. "Il y a tellement de personnes contaminées et décédées, également parmi les peuples indigènes, particulièrement vulnérables", a déploré le pape François, à l'issue de sa prière dominicale célébrée pour la première fois depuis près de trois mois devant des fidèles réunis place Saint-Pierre à Rome.

"Jeunes et sportifs"

Face à la propagation de la maladie, l'appel du président brésilien Jair Bolsonaro à une reprise des championnats de football a été mal accueilli. Le directeur sportif du Sao Paulo FC et ancienne idole du Paris SG Raï l'a appelé à démissionner. "Comme les footballeurs sont jeunes et sportifs, le risque de mort s'ils attrapent le virus est infiniment réduit", a déclaré M. Bolsonaro, fidèle à son discours minimisant la pandémie, au nom de la préservation de l'économie.

Chez le voisin péruvien, deuxième pays d'Amérique latine le plus touché, plus de 155'000 cas ont été confirmés et 4371 morts. L'Iran a aussi franchi le seuil des 150'000 contaminations dimanche, et fait face à une accélération de la propagation du virus.

Pays du Moyen-Orient le plus frappé par la pandémie, il avait commencé à alléger en avril les restrictions imposées à sa population. Mais le ministère de la Santé a mis en garde contre une possible résurgence du virus après l'apparition de nouveaux foyers d'infection dans plusieurs provinces.

Trump crée la stupeur

Alors que le virus a fait près de 370'000 morts dans le monde, la décision du président américain Donald Trump de couper définitivement les vivres à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qu'il accuse de complaisance envers la Chine, a provoqué la stupeur. L'Union européenne lui a demandé samedi de reconsidérer sa décision, appelant à "la coopération et la solidarité mondiales" dans la bataille face au coronavirus.

En Europe, l'amélioration de la situation sanitaire a conduit à la levée progressive des restrictions imposées aux populations pour enrayer la propagation de la maladie. Nouvelle étape de son déconfinement, l'Italie a rouvert au public samedi la Tour de Pise, un des plus célèbres symboles de son attrait touristique. En France, la population a pu renouer avec ses parcs et ses jardins après plus deux mois de fermeture.

"Prématuré"

En Espagne, les clubs du championnat de football pourront lundi se remettre à l'entraînement collectif "total", dernière étape avant le redémarrage de la compétition le 11 juin. Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a cependant annoncé dimanche une "dernière prolongation" de l'état d'alerte, qui permet de limiter la circulation des personnes durant le déconfinement progressif du pays, jusqu'au 21 juin.

Mais ce processus ne va pas sans critique. Au Royaume-Uni, la décision du gouvernement de passer lundi à la phase suivante du déconfinement a été dénoncée par de nombreux experts et membres de l'opposition, qui la jugent "prématurée".

Lieux saints musulmans

A Jérusalem, l'Esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam, a rouvert ses portes tôt dimanche matin après plus de deux mois de fermeture due à la pandémie. Dès l'aube, les premiers fidèles, le visage couvert de masques sanitaires, ont pu pénétrer dans l'enceinte de l'Esplanade située dans la vieille ville de Jérusalem, avant la première prière de la journée.

L'Inde a aussi annoncé samedi un assouplissement du confinement malgré un nouveau record quotidien de contaminations. Le géant asiatique est soucieux de redémarrer son économie quasi à l'arrêt depuis fin mars, ce qui a plongé des centaines de millions de personnes au chômage tandis que le PIB du pays a connu au 1er trimestre sa croissance la plus faible depuis 20 ans.

A compter du 8 juin, édifices religieux, hôtels, restaurants et centres commerciaux pourront rouvrir, à l'exception toutefois des régions où le nombre d'infections est encore élevé.

Conséquences économiques

Les dégâts économiques provoqués par la pandémie ont poussé le Chili et le Pérou à demander des lignes de crédit au Fonds monétaire international (FMI) pour un total de presque 35 milliards de dollars. Le produit intérieur brut (PIB) de l'Italie a chuté de 5,3% au premier trimestre par rapport au précédent, de même que celui de la France, qui entre en récession.

En Thaïlande, des millions de personnes qui vivaient de petits boulots avant la crise sanitaire se retrouvent sans revenus. Le parlement thaïlandais a réagi en approuvant dimanche un plan de relance de près de 60 milliards de dollars, la plus grosse injection de fonds jamais réalisée par le royaume, dont près d'un tiers à destination des agriculteurs et des travailleurs du secteur informel.

Continuer la lecture

Suisse

Les mesures prises en Suisse ont fortement réduit les cas de coronavirus

Publié

le

(KEYSTONE/Ennio Leanza)
Les mesures prises en Suisse ont permis de réduire fortement le nombre de cas de Covid-19. Selon les cantons, le taux de transmission a chuté de 53 à 92%, parallèlement à une baisse de mobilité de 30 à 80%. C'est ce qui ressort d'une étude menée par l'EPFL.

"Les estimations de l'impact des mesures sur la transmission du SARS-CoV-2 sont essentielles pour la prise de décision, que ce soit dans la suite de cette épidémie ou dans les suivantes", souligne Jacques Fellay, médecin-chercheur à la Faculté des Sciences de la Vie de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL).

Ce dernier est co-auteur de l’étude dont les résultats viennent d’être publiés dans la revue Swiss Medical Weekly et membre du comité scientifique Covid-19 mis en place par le Conseil fédéral.

Depuis le 28 février

Les chercheurs de l’EPFL ont analysé les mesures prises depuis le 28 février, date de l’interdiction des rassemblements de plus de 1000 personnes. Cette première disposition a été suivie par toute une série de mesures avec pour point culminant l’interdiction des rassemblements de plus de 5 personnes annoncée le 20 mars.

La méthode utilisée consiste à déterminer l’évolution du taux de reproduction (donné par la valeur R0) au cours de l’épidémie à l’échelle nationale et cantonale, à l’aide d’un modèle épidémiologique. Celui-ci prend en compte des données détaillées de plus de 1000 patients hospitalisés dans le canton de Vaud, ainsi que les rapports publics sur les hospitalisations et les décès en Suisse.

Au niveau suisse, les chercheurs ont observé que la valeur R0, soit le taux de reproduction, est passée de 2,8 au commencement de la pandémie à 0,4 au début avril, soit une réduction de 86%. Calculée pour chaque canton séparément, cette réduction varie entre 53% pour le Jura et 92% pour Bâle-Ville.

Données des téléphones portables

La baisse de transmission a été comparée aux changements de mobilité obtenus avec les données des téléphones portables. Ainsi, les déplacements liés au travail, au commerce de détail et aux loisirs ont diminué entre 50 et 75% au niveau suisse et entre 30 et 80% au niveau cantonal.

Une corrélation très nette est observée entre la réduction du taux de reproduction et la baisse de mobilité, mais la diminution du R0 commence quelques jours avant les premiers changements de mobilité.

Effet prépondérant des règles d'hygiène

Les chercheurs ont constaté que la baisse du taux de reproduction a commencé autour du 6 mars, donc au moins une semaine avant que la fermeture des écoles ne soit officiellement mise en place. La campagne d’information de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) lancée le 28 février et adaptée le 2 mars insistait sur les règles d'hygiène de base.

Elle a provoqué une prise de conscience et une application volontaire des mesures d’hygiène et de distanciation sociale qui a permis une baisse du taux de reproduction avant même que les mesures de distanciation ne soient mises en place.

"Nous avons observé que le taux de transmission était déjà autour de 1 lorsque le gouvernement fédéral a interdit les rassemblements de plus de 5 personnes et a recommandé l’isolement volontaire à domicile pour l’ensemble de la population", note Joseph Lemaitre, doctorant au Laboratoire d'écohydrologie (ECHO) de l’EPFL et premier auteur de la publication.

"Ce résultat doit toutefois être replacé dans son contexte puisque l’annonce a pu être anticipée, comme on l’observe en analysant les recherches sur internet. Ce qui a probablement eu un impact sur le comportement de distanciation sociale."

Taux d'infection moyen de 3,9%

À l’aide de ce modèle, les chercheurs ont également calculé que 3,9% de la population suisse avait probablement été infectée par le virus – valeur au 24 avril. Au niveau cantonal, ce taux s’étend de 1,9% pour Berne à 16% au Tessin.

Avec la levée progressive des restrictions, les chercheurs ont la volonté de publier une mise à jour quotidienne du taux de reproduction. Selon eux, il est essentiel de suivre de près son évolution, la capacité de transmission du virus dépendant essentiellement des comportements, et non d’une hypothétique immunité collective encore très loin d’être atteinte.

Suivi attentif nécessaire

Les questions de savoir si l'ouverture des restaurants et magasins entraînera une hausse des transmissions, si celle-ci pourrait être compensée par une stratégie de dépistage et de traçage des contacts plus agressive n'ont pas encore de réponse, pas plus que l’impact du port du masque.

"Un suivi attentif des paramètres épidémiologiques est donc crucial", insiste Jacques Fellay. Les modèles élaborés par les chercheurs devront aussi être affinés en utilisant de nouvelles données, par exemple les résultats des études sérologiques en cours.

Continuer la lecture

Suisse

Dix-sept nouveaux cas de Covid-19 en Suisse

Publié

le

(KEYSTONE/Peter Klaunzer)
Comme samedi, la Suisse a enregistré 17 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures et aucun nouveau décès, a indiqué dimanche l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). La courbe avait connu un rebond vendredi avec 32 nouveaux cas et deux décès dont un bébé.

Les jours précédents, entre dix et vingt cas quotidiens étaient enregistrés. Un total de 30'862 cas ont été confirmés en laboratoire. Le nombre de cas est soumis à des fluctuations hebdomadaires, avec des chiffres plus faibles le week-end.

L’incidence se monte à 360 cas pour 100'000 habitants. Tous les cantons sont concernés, ceux de Genève, Tessin, Vaud, Bâle-Ville et du Valais étant les plus touchés.

A ce jour, 3972 hospitalisations en lien avec un COVID-19 confirmé ont été déclarées et 1657 personnes sont décédées. Cela correspond à 19 décès par 100'000 habitants. Sur les 1573 personnes décédées pour lesquelles les données sont complètes, 97% souffraient d’au moins une maladie préexistante.

Parmi les personnes décédées, 58% étaient des hommes et 42% des femmes. Leur âge allait de 0 à 108 ans, avec un âge médian de 84 ans.

Continuer la lecture

Suisse

Guy Parmelin: la Confédération soutient les apprentis

Publié

le

(KEYSTONE/Peter Klaunzer)
Si les entreprises connaissent des difficultés à cause de la crise, il y a un risque que les apprentis perdent leur place d'apprentissage. Selon Guy Parmelin, la Confédération a édicté un nouveau règlement pour garantir les places d'apprentissage dans de tels cas.

Les entreprises qui bénéficient du chômage partiel ne peuvent normalement pas engager de personnel supplémentaire, explique le ministre de l'économie dans une interview publiée samedi dans les journaux alémaniques de Tamedia. La Confédération a toutefois décidé d'accorder une exception à ce gel de l'embauche en ce qui concerne les apprentis, indique Guy Parmelin. Ce changement entrera en vigueur en juin.

Différences régionales

La situation sur le marché de l'apprentissage n'est pas la même dans toutes les régions du pays. En Suisse alémanique, presque autant de contrats d'apprentissage avaient été signés fin avril qu'à la même période l'an passé, note le conseiller fédéral. La situation est plus tendue en Suisse romande. Sur l'Arc lémanique, seuls 40% de contrats ont été conclus par rapport à l'année passée, illustre le Vaudois.

Et de préciser que ces différences sont aussi en partie dues au fait les contrats d'apprentissage ont été conclus plus tôt en Suisse alémanique et avaient donc déjà été signés avant la crise.

L'Etat apporte un soutien financier pour les jeunes qui ne trouvent pas de places. "Les places d'apprentissage ne sont pas directement subventionnées. Mais nous soutenons les projets des cantons et des organisations économiques qui encouragent l'apprentissage", par exemple par le biais du coaching et du mentoring, explique Guy Parmelin.

Du côté des cantons, Vaud a déjà annoncé qu'il allait débloquer seize millions pour soutenir les apprentis et les entreprises formatrices. Afin de favoriser l'embauche, il subventionnera la moitié du salaire annuel des apprentis qui débuteront leur cursus en août prochain.

Une étude des universités de Berne et Zurich a conclu récemment qu'en raison de la crise du coronavirus, entre 5000 et 20'000 contrats d'apprentissage en moins seront signés ces cinq prochaines années.

Relancer l'économie

Le ministre s'est également exprimé sur la façon de relancer l'économie. Selon lui, il ne faut aucune taxe ou impôt supplémentaire afin de préserver le pouvoir d'achat. C'est pourquoi le Conseil fédéral a décidé de ne pas augmenter les cotisations salariales pour faire face à l'augmentation des charges dues au chômage partiel.

De plus, la suppression des droits de douane sur les produits industriels se trouve entre les mains du Parlement. Le projet date d'avant la pandémie, mais s'avère aujourd'hui un coup de chance, note le conseiller fédéral.

Il ajoute qu'il devrait augmenter le pouvoir d'achat des consommateurs de 350 millions de francs par an. La Confédération mettra en place un monitoring afin de s'assurer que les économies soient répercutées sur les consommateurs, précise M. Parmelin.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Poisson

Des visions insolites vous arrivent… Attention, elles ne sont pas si folles et vous mèneraient assez loin au cas où...

Publicité

Les Sujets à la Une

X