Rejoignez-nous

Suisse

Erreurs à corriger dans les comptes 2017

Publié

,

le

Le Conseil fédéral devra corriger d'importantes erreurs dans les comptes d'Etat 2017. Elles concernent notamment l’impôt anticipé ainsi que les routes nationales et des ouvrages de forteresse. La commission des finances du Conseil national en a largement débattu.

Ces erreurs comptables ont été mises au jour par le Contrôle fédéral des finances (CDF). La commission des finances de la Chambre du peuple et le Département fédéral des finances (DFF) se sont accordés sur le fait que les corrections nécessaires devaient être effectuées dès que possible, ont indiqué mercredi les services du Parlement.

Etant donné que le contrôle d’un grand nombre d’écritures prend un certain temps, la commission a chargé le Conseil fédéral de procéder à la correction rétroactive lorsque les chiffres définitifs seront disponibles. Il devra les soumettre au Parlement au plus tard avec les comptes 2018. Trois unités de l'administration fédérale sont concernées.

En raison de ces erreurs, l'excédent des comptes fédéraux 2017 pourrait être revu à la baisse. Au lieu des 2,8 milliards d'excédents annoncés en février par le ministre des finances Ueli Maurer, ce chiffre serait inférieur de 180 millions. Mais aucun dommage financier n'en a résulté, a expliqué son département la semaine passée.

La commission et le DFF sont d’accord sur le fait que de telles erreurs doivent être évitées à l’avenir. Malgré ces imprécisions, la tenue des comptes de la Confédération est d’un niveau élevé.

Légalité mise en doute

Le CDF estime en outre que la prise en compte d’une provision de deux milliards de francs au titre de l’impôt anticipé dans le compte de financement n’est pas conforme à la loi sur les finances, même si l’objectif est, selon lui, pertinent d’un point de vue économique. Pour le Conseil fédéral, au contraire, la base légale est suffisante.

La commission des finances du National a aussi débattu de ce point de manière approfondie. La majorité de ses membres était de l’avis du Conseil fédéral, tandis que certains d'entre eux ont soutenu la position du CDF. La question fera l'objet d'une analyse détaillée.

Malgré ces problèmes et ces réserves, la commission a approuvé par 22 voix et deux abstentions le compte d'Etat 2017. Elle a également avalisé, par 23 voix et une abstention, le supplément I au budget 2018. Il prévoit une rallonge de 39,8 millions de francs, dont 21,6 millions pour la construction de certains centres fédéraux pour demandeurs d'asile, qui avance plus vite que prévu.

ATS
PHOTO KEYSTONE/MARCEL BIERI

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Le président de l'USP inquiet face à la grogne paysanne

Publié

le

Le président de l'Union des paysans Markus Ritter s'est dit surpris par l'ampleur des manifestations des paysans (archives). (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Le président de l'Union suisse des paysans (USP), Markus Ritter, s'inquiète pour l'image des agriculteurs après leurs manifestations. Il espère que les paysans trouveront d'autres moyens pour gagner la population à leur cause.

"Les paysans sont très bien ancrés dans le milieu politique", a déclaré le conseiller national saint-gallois du Centre dans l'émission "Samstagsrundschau" de la radio SRF. La population pourrait ne pas comprendre que les paysans manifestent et se montrent agressifs comme en Belgique ou en France.

Jusqu'à présent, les agriculteurs ont compris qu'ils devaient gagner la population par la manière douce. Markus Ritter a évoqué les tactiques des militants en faveur du climat qui choisissent de se coller sur la chaussée pour empêcher les véhicules de passer. Ils suscitent l'incompréhension avec leurs méthodes de plus en plus agressives et nuisent à leur objectif à long terme, a-t-il avancé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Viola Amherd: le secteur de la santé cherche des solutions

Publié

le

La présidente de la Confédération Viola Amherd s'engage pour la Journée des malades. (© Organisateurs de la journée des malades)

La présidente de la Confédération Viola Amherd s'est montrée confiante dans le fait que le secteur de la santé cherche des pistes pour mieux aider les malades. La Haut-Valaisanne a visité le centre du diabète à Berne à l'occasion de la journée des malades.

On parle beaucoup de ce qui ne fonctionne pas bien dans le système de santé et de ce qui manque, a déclaré Viola Amherd samedi, selon la version écrite de son discours. Cela soulève des questions chez les personnes qui ont besoin de soins médicaux, chez leurs proches et chez les professionnels de la santé.

Le slogan de la Journée des malades, qui a lieu dimanche, est "Renforcer la confiance". Et cela est nécessaire, selon la présidente de la Confédération. Car les problèmes peuvent toujours déboucher sur des solutions. Il s'agit notamment de nouvelles formes de collaboration ou de technologies innovantes.

Volonté de travailler ensemble

Des rencontres comme celles du Centre du diabète lui montrent que le secteur de la santé a une grande volonté de travailler ensemble. On sent que l'on travaille à trouver des approches innovantes et à emprunter de nouvelles voies - au profit des patients mais aussi des professionnels de la santé, a-t-elle relevé.

En cette journée des malades, ses pensées vont aussi tout particulièrement aux personnes qui ont du mal à se sentir confiantes. C'est pourquoi elle remercie tous ceux qui transmettent cette confiance, a déclaré la présidente de la Confédération.

Depuis 85 ans, la "Journée des malades" est bien ancrée dans le calendrier annuel en Suisse. Des milliers de personnes y participent le premier dimanche de mars par des concerts, des visites et la remise de cadeaux dans les hôpitaux et les EMS, ainsi que par des services religieux et des manifestations de solidarité

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Floraison précoce en plaine, gare au pollen

Publié

le

La floraison de certains arbres plus tôt dans la saison fait souffrir les personnes allergiques. (© Keystone/)

Les personnes allergiques au pollen ne sont pas épargnées. La floraison de plusieurs arbres s'est faite plusieurs semaines en avance cette année.

Résultat : la concentration pollinique est moyenne dans pratiquement toute la Suisse, lit-on sur le site du Centre d'allergie Suisse.

Par rapport à la moyenne 1991-2020, la floraison des noisetiers a eu cette année une nette avance d'environ trois semaines en plaine, indique Météonews sur son blog. Au-dessus de 800 mètres environ, les noisetiers ont même fleuri avec environ un mois d'avance sur la normale en raison de la douceur record de février.

L'avantage de ce temps exceptionnellement doux est que la floraison des noisetiers se termine plus tôt que d'habitude en plaine. En revanche, la floraison des noisetiers se poursuit encore un peu dans les régions un peu plus élevées.

Les aulnes toujours en fleur

La situation est différente pour l'autre plante allergène à floraison précoce, l'aulne. Il est toujours en pleine floraison, de sorte que les concentrations de pollen sont souvent élevées par temps sec. Cette situation devrait durer encore au moins une semaine.

D'autres types de pollen moins allergènes sont également présents actuellement, notamment l'if, le peuplier et l'orme. Des pollens de cyprès sont également présents dans l'air.

Les frênes allergènes commenceront bientôt à fleurir, également avec une avance considérable par rapport à la moyenne à long terme. Les premiers pollens de frêne sont déjà présents au Tessin, sur les rives du lac Léman et dans la région de Bâle. Dans une à deux semaines, les bouleaux, très allergisants, les rejoindront.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Théâtre du Jorat: une saison 2024 entre rêves et utopies

Publié

le

Ariane Moret, directrice du Théâtre du Jorat à Mézières (VD). (© Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La saison 2024 du Théâtre du Jorat se décline en 15 spectacles, du 24 mai au 20 septembre. La Grange Sublime, à Mézières (VD), propose un cocktail artistique allant de la danse au théâtre, en passant par la musique et les choeurs.

Plusieurs concerts sont au programme: Daniel Auteuil interprétera des musiques et des textes de son cru, Camille et Julie Berthollet fusionneront musique classique et pop, avec des morceaux de Queen ou des Beatles et Dominique A revisitera 30 ans de son répertoire accompagné des 40 musiciens de l'Orchestre de Chambre de Genève.

La saison 2024, plus courte et intense, s'ouvre le 24 mai avec "20'000 lieues sous les mers" de Jules Verne, un spectacle pour acteurs et marionnettes de Chistian Hecq et Valérie Lesort. Suivront "Fantasio" qui réunit une bande de jeunes acteurs puis, en août, "Désalpe", d'Antoine Jaccoud, où trois comédiennes et quatre musiciens racontent la détresse des hôteliers et moniteurs de ski face à la disparition de l'or blanc.

Plusieurs créations

Avec "Chapitres de la chute: la saga des Lehman Brothers", Thierry Romanens et les musiciens de Format A'3 raconteront avec truculence l'épopée capitaliste des frères Lehman. Le chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui présentera "Nomad", une pièce créée en 2019 où dix danseurs explorent la difficulté de vivre dans le désert.

Plusieurs créations jalonneront cette saison, la deuxième sous la houlette d'Ariane Morin: "INRI" du musicien André Hahne qui réinvente la Passion selon Saint Jean de Bach, en version jazz, avec des danseurs, un choeur et le Sinfonietta, "Graals" de Luc Birraux en coproduction avec Le Grand Théâtre de Genève et la Haute Ecole de musique et une oeuvre chorale "Me voici nue".

La Grange Sublime, bâtiment de 1908 classé monument historique, est en cours de restauration jusqu'au printemps 2025. Cette année, les travaux se concentrent sur les jardins, où un pavillon avec terrasse et une arrière-scène modernisée sont en construction.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Bélier

Les Astres illuminent votre relation, vous offrant des moments fabuleux de complicité. Votre duo progresse ainsi vers de nouveaux horizons.

Les Sujets à la Une

X