Rejoignez-nous

Culture

Cinéma: Sharon Stone bientôt au festival du film de Zurich

Publié

,

le

Après avoir brillé à Cannes ce printemps, Sharon Stone est attendue sur les bords de la Limmat fin septembre pour le Festival du film de Zurich (ZFF). (© KEYSTONE/EPA/SEBASTIEN NOGIER)

Le festival du film de Zurich (ZFF) ouvre le 23 septembre avec son cortège de célébrités comme l'actrice américaine Sharon Stone ou Paul Schrader, le scénariste de Taxi Driver. La projection du dernier James Bond "No Time to Die" devrait être un des moments forts.

Quinze minutes seulement après la première mondiale à Londres, le nouveau film de James Bond sera projeté lors de la 17e édition du ZFF le 28 septembre. Comme Daniel Craig, qui incarne pour la dernière fois le légendaire agent 007, ne peut pas se couper en deux, il s'adressera au public à Zurich par vidéo interposée, a-t-on appris jeudi lors de la conférence de presse.

Faire venir le dernier James Bond au ZFF, dont la sortie a été reportée plusieurs fois en raison du coronavirus, a été "une lutte d'environ cinq mois", a dit Christian Jungen, le directeur artistique du festival. Le film sera projeté sur un écran de 16 mètres de large dans la salle de la Kongresshaus de près de 1300 places.

"Und morgen seid ihr tot" (Et demain vous mourrez) du réalisateur Michael Steiner devrait également retenir l'attention des spectateurs. Ce film revient sur la prise d'otages d'un couple suisse par les talibans.

Cela fait dix ans que Daniela Widmer et son petit ami de l’époque, David Och, ont été enlevés au Pakistan. Le couple suisse a réussi à s’échapper après 259 jours de captivité. La récente prise de pouvoir par les talibans en Afghanistan donne au film une actualité inattendue.

Films romands en compétition

Pas moins de trois (co-)productions romandes ont été retenues pour la compétition Focus, dans laquelle sont représentés des films suisses, autrichiens et allemands. "Azor", un thriller politique d'Andreas Fontana, présenté lors de la dernière Berlinale, est l'un d'entre eux. Il s'inspire des disparitions d'opposants à la dictature dans l’Argentine des années 80.

"La Mif" du Genevois Fred Baillif, primé à la dernière Berlinale, a aussi retenu l'attention des programmateurs zurichois. Il raconte la vie d’adolescentes placées en foyer et questionne le système de protection de l’enfance à Genève.

Christian Jungen a encore choisi "Momentum" du cinéaste jurassien Edwin Charmillot, âgé de 24 ans. Le jeune homme a non seulement réalisé le film, mais également écrit le scénario et était derrière la caméra. Il suit Emma, 16 ans, et Tom pendant un été, évoquant le passage à l'âge adulte.

164 films

Au total, 164 films sont au programme, dont 15% environ sont des premières mondiales. Il y a aussi 34 premières suisses. Outre "Et demain vous mourrez", les 22 films suisses comprennent "Adolf Muschg - der Andere" (Adolf Muschg - cet autre) d'Erich Schmid. Ce film est un biopic et se déroule au Japon, en Suisse et en Allemagne, où Adolf Muschg, en tant que président de l'Académie des arts, occupait la plus haute fonction culturelle du monde germanophone dans le Berlin des années 2000.

Les spectateurs pourront encore voir "Harald Naegeli - Der Sprayer von Zürich" (Le Sprayeur de Zurich) de Nathalie David. Harald Naegeli, qui a aujourd'hui 80 ans, a sprayé sur les murs de Zurich depuis les années 70, un art longtemps considéré comme un dommage à la propriété. Ces deux documentaires seront présentés dans la section "Projections spéciales".

Le drame autrichien "Klammer", qui sera montré en première mondiale le 27 septembre, n'est pas une production suisse, mais un film ayant un lien avec la Suisse. Il revient sur la légende du ski autrichien Franz Klammer, l'un des meilleurs concurrents du skieur suisse Bernhard Russi dans les années 1970. Les deux hommes seront présents à la première.

La compétition des longs-métrages comprend également une co-production suisse et mexicaine (entre autres) de Tatiana Huezo. "Noche de fuego", présenté à Cannes au printemps dernier, raconte l'histoire d'une mère qui coupe les cheveux de sa fille de huit ans pour qu'elle ne soit pas reconnue comme une fille et donc kidnappée par le cartel.

Tapis vert

Le ZFF remet cette année un prix à Paul Schrader, pour saluer sa carrière de réalisateur et scénariste. Ce dernier a collaboré avec les plus grands du cinéma américain comme Martin Scorcese, Brian De Palma et Steven Spielberg.

L'actrice américaine Sharon Stone recevra elle le Prix de l'Icône d'or (Golden Icon Award). Ces deux artistes sont parmi les plus attendus sur le tapis vert du festival zurichois, qui affiche sa fascination pour l'industrie cinématographique américaine.

Le festival célèbre encore le retour du "grand cinéma d'auteur", selon les mots de Christian Jungen, avec "The French Dispatch" du réalisateur américain Wes Anderson, projeté à Cannes en compétition pour la dernière Palme d'Or.

Le réalisateur a convoqué une brochette d'acteurs comme Frances McDormand, Benicio del Toro ou encore Timothée Chalamet. Ce film suit les correspondants d'un journal américain dans une ville française fictive du 20e siècle et fait revivre une série d'événements relatés dans des articles publiés par "La Dépêche française".

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Neuchâtel: 50 notices biographiques pour valoriser les femmes

Publié

le

La place Agota Kristof a été inaugurée en mai 2023 (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Ville de Neuchâtel publie, en collaboration avec l’Université de Neuchâtel, 50 notices biographiques originales consacrées à des femmes ou groupes sociaux féminins. Ce projet vise à favoriser une meilleure représentation féminine dans l'espace public.

"En attendant que de nouvelles rues soient nommées en leur honneur, les notices seront publiées chaque semaine dans le journal communal N+ avec un portrait illustré", a indiqué mardi la Ville. Le public pourra découvrir des politiciennes, artistes, militantes, écrivaines, ouvrières, migrantes ou paysannes, qui n'ont pas été retenues la plupart du temps par la mémoire collective.

Dans le cadre de réflexions entamées en 2018 avec l’attribution d’une place dédiée à Tilo Frey, la Ville a mandaté l’Institut d’histoire de l’Université de Neuchâtel pour constituer une liste de 50 personnalités féminines remarquables ou représentatives de la diversité des parcours de vie. L'an dernier, elle a attribué le nom d'Agota Kristof à une place au sud du Collège latin.

http://www.neuchatelville.ch/50-femmes

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Une affiche "surréaliste" et "foisonnante" en forme de diptyque

Publié

le

L'affiche des JO 2024 a été dévoilée lundi (© KEYSTONE/EPA AFP POOL/STEPHANE DE SAKUTIN / POOL)

Un diptyque "foisonnant" et "surréaliste": l'affiche des Jeux olympiques et paralympiques de Paris a été dévoilée lundi au Musée d'Orsay. Elle sera placardée cette semaine "partout dans Paris".

Dessinée par l'illustrateur Ugo Gattoni, coutumier des fresques et de "performances" dessinées comme il le dit lui-même, ces affiches lui ont demandé 2000 heures de travail. Elles ont été dévoilées en grand format dans la nef du Musée d'Orsay, l'un des principaux musées de Paris.

Chaque édition des JO, depuis 1912, a son affiche. Pour cette XXXIIIe édition, c'est un diptyque avec un volet olympique et un paralympique, aux couleurs de la charte graphique des JO.

Sur l'affiche de Paris-2024, figurent en bonne place la Tour Eiffel, que le Stade de France qui l'enserre telle une bouée, un terrain de tennis fauteuil au sommet de l'Arc de triomphe, et au premier plan un plongeur qui s'avance au-dessus de la Seine couleur vert clair: la fantaisie est au programme.

"J'avais envie de quelque chose d'épique, de grandiose, mais aussi d'un sentiment de fête joyeuse, qui grouille, hyper foisonnante", a expliqué le dessinateur lors d'une rencontre avec la presse en amont de la présentation officielle de son oeuvre. "Un pari surréaliste où on essaie de garder beaucoup de poésie et d'humour", résume-t-il.

Au fond, la rade de Marseille où se dérouleront les épreuves de voile et la vague de Teahupo'o, à Tahiti, qui accueillera le surf, et partout des milliers de petits personnages, "faits à la main" et "artisanalement", précise Joachim Roncin, directeur chargé du design au sein du comité d'organisation des JO, à l'heure ou l'intelligence artificielle génère images et dessins.

Les jardins de Versailles se retrouvent devant la Tour Eiffel. Huit mascottes, les "Phryges" des peluches rouges en forme de bonnet phrygien, sont cachées dans ce dessin très riche. Pas de drapeau français - contrairement à l'affiche des Jeux de 1924 où il apparaissait derrière des hommes torse nu -, mais une Marianne et le logo "Paris 2024".

Enfermé pendant quatre mois

"Pendant quatre mois, je me suis enfermé dans mon atelier, et ça été ça jour et nuit", a raconté Ugo Gattoni. "C'est une affiche qui doit fonctionner dans 100 ans", dit-il aussi.

Gattoni, dont les foulards Hermès comptent aussi au nombre de ses collaborations, a parsemé son affiche olympique d'une matière rosée "volante" qui se "multiplie": sa marque de fabrique qu'il nomme "blump" et insère dans tous ses dessins.

L'artiste, qui a fait sport étude natation et voulait être "nageur professionnel", a signé sa première fresque, 10 mètres de long dessinée au stylo rotring, en sortant de son école d'art. Son affiche officielle pour les JO (26 juillet - 11 août) et paralympiques (28 août - 8 septembre) sera proposée à la vente mais aussi en produits dérivés (affiche à colorier, puzzle...).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

MCBA: "Immersion" a fermé ses portes sur un record historique

Publié

le

L'exposition du MCBA sur l'art immersif a battu des records de fréquentation (archives). (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

L'exposition "Immersion. Les origines: 1949-1969" a pris fin dimanche au Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne (MCBA). Avec près de 125'000 visiteurs en un peu plus de quatre mois, l'institution a enregistré un record de fréquentation.

"L'exposition s'est particulièrement distinguée par sa capacité à séduire des publics nouveaux (jeunesse, famille et grand public)", s'est réjoui le MCBA dans un communiqué. De nombreux visiteurs sont venus de Suisse alémanique et de l'étranger. Le musée se félicite d'avoir ainsi "poursuivi ses missions d'accessibilité et d'inclusion".

Conçue par le MCBA, l'exposition est la première à avoir retracé l'émergence de l'art immersif entre 1949 et 1969. Quatorze installations immersives avaient été présentées, permettant par exemple aux visiteurs de déambuler dans une pièce remplie de plumes, de marcher dans un "espace lunaire" recouvert de billes de polystyrène ou de se dédoubler à l'infini dans une pièce couverte de miroirs.

Démocratiser l'accès au musée

L'initiative a plu loin à la ronde, puisque la manifestation a connu une "couverture médiatique sans précédent, tant au niveau national qu'international", poursuit le MCBA. L'engouement du jeune public s'est quant à lui traduit en une "multitude de partages d'expériences et d'impressions sur les réseaux sociaux notamment".

A l'heure du bilan, les organisateurs se félicitent que l'exposition ait contribué à "démocratiser l'accès au musée" et au rayonnement du nouveau pôle muséal lausannois. Ils espèrent que les visiteurs auront envie de "pousser à nouveau les portes du MCBA et celles des autres musées de Plateforme 10".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

L'artiste Raye remporte six récompenses aux Brit Awards, un record

Publié

le

Raye, émue aux larmes, a reçu sa récompense pour l'album de l'année aux côtés de sa grand-mère (à gauche). (© KEYSTONE/AP/Alberto Pezzali)

La chanteuse et compositrice Raye a remporté samedi à Londres six récompenses, dont celles d'artiste et d'album de l'année, aux Brit Awards, l'équivalent des Victoires de la musique au Royaume-Uni. Il s'agit d'un record.

"Vous ne pouvez pas imaginer ce que cela représente pour moi", a-t-elle dit, émue aux larmes, en recevant sa récompense pour l'album de l'année, sa grand-mère à ses côtés.

Quasi-inconnue il y a quelques mois, la chanteuse de 26 ans a terminé la soirée avec six trophées: chanson de l'année pour "Escapism", meilleure nouvelle artiste, autrice-compositrice de l'année, artiste et album de l'année avec son disque "My 21st Century Blues". Elle a aussi dominé la catégorie R&B.

"L'artiste que j'étais il y a trois ans ne croirait pas ce qu'elle voit aujourd'hui", a dit la chanteuse dont la musique se situe à la croisée du R&B et du jazz. Jamais personne n'avait remporté autant de récompenses aux Brit Awards en une seule soirée. Blur en 1995, Adele en 2016 et Harry Styles en 2023 en avaient reçu quatre.

Succès sur TikTok

Cette autrice, compositrice et interprète née à Londres a longtemps collaboré avec des artistes comme David Guetta ou écrit pour Beyoncé, sans que son label de l'époque, Polydor, ne la laisse selon elle sortir son propre album. Elle a dénoncé la situation sur les réseaux sociaux en 2021, conduisant à la rupture de son contrat, et a recommencé à zéro comme indépendante.

Son premier disque studio "My 21st Century Blues" est sorti en mars 2023. Comme beaucoup d'artistes ces dernières années, elle a bâti sa notoriété en partie grâce aux succès de ses tubes sur TikTok, comme "Flip A Switch" et surtout "Escapism".

Kylie Minogue, "icône mondiale"

Accumulant les trophées, Raye a laissé peu de place aux autres artistes. Mais la soirée a été marquée par des performances sur scène de Dua Lipa et de la star australienne Kylie Minogue, qui après plus de 35 ans de carrière a encore fait danser cette année avec son tube "Padam Padam". Elle a reçu le prix "icône mondiale".

Dua Lipa a remporté un trophée dans la catégorie Pop. Jungle a été sacré groupe de l'année. L'Américaine Sza a été couronnée artiste internationale de l'année. Miley Cyrus a reçu un prix pour la chanson "Flowers". Le trio féminin Boygenius a lui été sacré groupe international de l'année, avec sa musique indie rock.

Dans la catégorie Artiste de l'année, concourrait six femmes et quatre hommes. L'an dernier, cette catégorie n'avait vu concourir que des hommes, ce qui avait provoqué un tollé.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Balance

L'organisation est la clé pour maintenir votre équilibre, essentiellement dans ces moments où vous êtes surchargé. Vous allez vitre reprendre le contrôle !

Les Sujets à la Une

X